ENTETE_DEF_SOUVENIRS_ENFANT

LES JOURS DE MARCHE

Elles allaient à la ville chaque mercredi (6 kms aller/retour), Mémère traînant son chariot à provisions. Les côtes ne lui faisaient pas peur !

Sans_titre_1_

Elle aimait particulièrement ce jour là car tout en marchant elle pouvait poser toutes sortes de questions à sa grand mère qui y répondait volontiers, trop occupée à la maison par ses tâches ménagères. Elle aimait chaque maison avec son jardin fleuri tout au long du chemin et retrouvait avec plaisir l'animation d'une "grande ville".

 

Au retour, elle devait marcher sur la pointe des pieds sur les bords du trottoir : les mains derrière le dos, le menton relevé et le buste parfaitement droit en prenant la précaution de bien mettre un pied devant l'autre pour ne pas avoir à recommencer son trajet... Sa grand-mère disait : "ma petite fille, tu dois avoir un port de tête altier sinon tu ne trouveras jamais de mari " !

LE CIMETIERE

Parfois le Dimanche elle accompagnait Mémé au cimetière. Endroit lugubre et silencieux qu'elle détestait. Elle s'occupait comme elle le pouvait pendant que Mémé nettoyait la tombe de Jules. Elle se promenait au milieu des tombes et regardait les photos encadrées et tous les ornements en porcelaine. Elle tirait son aïeule par la main pour partir au plus vite de ce lieu. Depuis, elle n'aime pas les cimetières !

LE CHARBONNIER

Il arrivait tout noir dans la maison après avoir enlevé ses chaussures et prenait la petite fille dans ses bras pour la soulever très haut. Elle avait le vertige et il lui faisait peur. Mémère l'aimait bien car il la faisait rire. Ses yeux paraissaient très bleus au milieu de sa figure noire. Il déversait les boulets dans la cave par le soupirail et elle
écoutait ce bruit grondant un peu apeurée.

Elle n'aimait pas la cave sans lumière dont le sol inégal était de terre battue et où couraient de gros rats. Elle avait peur des rats mais ne craignait nullement les petites souris des champs qu'elle avait appris à tuer en les attrapant par la queue et en leur fracassant la tête sur une grosse pierre. Elle n'était pas violente mais cela faisait
partie des moeurs et "préservait les provisions" disait sa grand mère.

200px_Coal_anthracite

C'est dommage, je n'ai pas trouvé de photo de coke de charbon toute ronde !