A part quelques petits soucis lors du trajet ... (la perte de notre carte bleue ..) et un ciel pas très clément ... le voyage a été très plaisant avec tous ces pommiers en fleurs au bord de notre route.

DSC01347__R_solution_de_l__cran_

Nous sommes arrivés par le port d'Aigues-Mortes, l'entrée principale de la fortification et la Tour de Constance.  Vite oublié les petits tracas devant cette magnificence architecturale !!!

DSC01353__R_solution_de_l__cran_

DSC01362__R_solution_de_l__cran_
Porte d'entrée "La Gardette"

DSC01355__R_solution_de_l__cran_
Tour de Constance, cylindre de 30m de hauteur pour un diamètre de 20m

 

DSC01356__R_solution_de_l__cran_
Passerelle d'accès à la Tour surplombant l'ancien fossé

DSC01363__R_solution_de_l__cran_

DSC01365__R_solution_de_l__cran_

DSC01367__R_solution_de_l__cran_

Cette stèle a été inaugurée en 1968 à l'occasion du bicentenaire de la libération des prisonnières. On y voit : une galère, sur laquelle ramaient les huguenots condamnés, la grille, symbole de prison et la croix huguenote.

DSC01368__R_solution_de_l__cran_
Nous voilà dans la tour où se trouve la billetterie (6,50 Euros par personne adulte pour visite de la Tour et des murailles).

DSC01369__R_solution_de_l__cran_
La lourde porte pour pénétrer au rez-de-chaussée (la tour est sur deux niveau sans compter sa terrasse).

DSC01393__R_solution_de_l__cran_

DSC01370__R_solution_de_l__cran_
La gigantesque cheminée toute "en dentelle"

DSC01371__R_solution_de_l__cran_
Salle basse de la Tour avec sa magnifique voûte à douze quartiers et sa coursière intérieure dont on aperçoit trois fenêtres et qui permettait d'en contrôler l'accès.

DSC01373__R_solution_de_l__cran_
Nous n'avons pas perdu le nord ... et avons pris l'ascenseur (s'il vous plaît !) pour monter à la terrasse ...

DSC01374__R_solution_de_l__cran_
Vue imprenable sur la porte de l'Organeau et les Salins du Midi  ...

DSC01377__R_solution_de_l__cran_

DSC01382__R_solution_de_l__cran_
... les canaux et les péniches.

DSC01384__R_solution_de_l__cran_
Pour redescendre et rejoindre les murailles dont nous allons faire le tour, nous avons emprunté cette fois le raide escalier en colimaçon !

DSC01389__R_solution_de_l__cran_

DSC01390__R_solution_de_l__cran_

DSC01391__R_solution_de_l__cran_
Vue "médiévale" sur le centre de la coupole.

Et maintenant, suivez-nous pour le tour des remparts ! Voici un plan aérien trouvé ici qui vous donnera une idée de l'étendue du site !

b

Aigues-Mortes doit son nom, (les eaux mortes), aux marais qui entourent depuis bien longtemps cette petite agglomération située à l'ouest du petit Rhône.
Port reculé à l'intérieur des terres, son histoire est liée au règne de Louis IX. En 1240, le Roi obtient des moines de l'Abbaye de Psalmody la ville et les terres côtières alentour. Il s'intéresse alors à la position géographique de cette bourgade qu'est Aigues-Mortes au Xlllè siècle et bénéficie en même temps des revenus non négligeables de la "gabelle", impôt sur la production du sel. Il entreprend l'édification de la ville et d'importants aménagements du port en vue de s'embarquer pour la croisade. Afin de protéger ce territoire isolé du royaume, Saint Loui fait entamer dès 142l la construction des remparts qui débute par l'édification de la Tour de Constance.
Terrassé par la peste à Tunis, le Roi meurt et c'est sous le règne de son petit fils, Philippe le Bel que sont terminés les travaux. Ce quadrilatère de pierres d'un périmètre de 1640 mètres est la réplique de ceux bâtis en Orient par les Croisés pour protéger leurs places fortes.
La beauté de l'enceinte d'Aigues-Mortes réside en sa grande simplicité et sa parfaite homogénéité architecturale.

c_1__R_solution_de_l__cran_

a

DSC01394__R_solution_de_l__cran_


DSC01395__R_solution_de_l__cran_
L'hôtel du Gouverneur qui jouxte la Tour de Constance et ses grandes baies vitrées à balustres (cf photo prise de l'intérieur).

DSC01398__R_solution_de_l__cran_


DSC01408__R_solution_de_l__cran_
C'est assez rare d'en voir des rouquins !

DSC01409__R_solution_de_l__cran_
Une idée des coursives qui bordent les remparts. Nous débutons notre promenade (la Tour de Constance est dans notre dos).

DSC01412__R_solution_de_l__cran_

DSC01416__R_solution_de_l__cran_
Mâchicoulis et pigeons.

DSC01414__R_solution_de_l__cran_
Au quart du chemin, un besoin pressant m'incommodait ... et si j'avais pu ...

DSC01415__R_solution_de_l__cran_
... j'aurais bien "trôné" là-dessus ! hihihi ...

DSC01420__R_solution_de_l__cran_

DSC01421__R_solution_de_l__cran_

DSC01422__R_solution_de_l__cran_
A la moitié du chemin ... enfin cette vue sur les salins ...

DSC01428__R_solution_de_l__cran_

DSC01429__R_solution_de_l__cran_

DSC01430__R_solution_de_l__cran_
Franchement, le figuier pousse n'importe où !

DSC01431__R_solution_de_l__cran_

DSC01433__R_solution_de_l__cran_
L'Homme veille !

DSC01434__R_solution_de_l__cran_

Effets de marches et lumière ...


DSC01435__R_solution_de_l__cran_
Tant d'hommes et de femmes ont montées ces marches qu'elles se sont creusées ... Toute l'histoire est là, sous mes pieds ...!

DSC01439__R_solution_de_l__cran_
La porte de la Marine à travers les barreaux.

DSC01440__R_solution_de_l__cran_
Et un "trou" de soleil au travers des nuages a permis cette "illumination" salée !

DSC01442__R_solution_de_l__cran_

DSC01441__R_solution_de_l__cran_

DSC01443__R_solution_de_l__cran_
Les découpes gracieuses de la Tour des Bourguignon.

DSC01449__R_solution_de_l__cran_
La ballade est terminée et nous regagnons notre point de départ mais vu sous un autre angle.

DSC01453__R_solution_de_l__cran_

DSC01457__R_solution_de_l__cran_
Église Notre-Dame-des-Sablons - XIIIe siècle.

DSC01460__R_solution_de_l__cran_

DSC01475__R_solution_de_l__cran_
La porte de la Gardette vue de l'intérieur.

Comme vous le voyez, il se faisait tard et nos estomacs gargouillaient sacrément ! Nous avons donc dirigé nos pas sur ces beaux pavés usés par le temps et que "Monsieur Soleil" faisait ENFIN miroiter !

DSC01472__R_solution_de_l__cran_

Dans la Grand'Rue Jean Jaurès, Oh ! merveille ... ce magasin tout à fait magique pour les vieilles gourmandes qui veulent se mettre au régime ... Dur Dur ! L'intérieur ancien est superbe.

Z_1_R_solution_de_l__cran_
Dont vous trouverez ici toute l'histoire et leurs fabrications.

Z_3_R_solution_de_l__cran_

J'y ai acheté une boîte de petits gâteaux pour nos hôtes (et la même pour nous !) et quelques choupettes dont je raffole ... (parfum réglisse, anis).

DSC01468__R_solution_de_l__cran_
Accueil chaleureux et soigné (le paquet-cadeau pour nos amis).

DSC01476__R_solution_de_l__cran_
Sur la Place Saint-Louis, son effigie trône majestueusement.

DSC01478__R_solution_de_l__cran_
Nous avons trouvé une sympathique "Saladerie" pour nous sustenter, agréablement installés au soleil en terrasse.

DSC01480__R_solution_de_l__cran_
Cet illustre "témoin" du passé nous montrant la carte !

DSC01479__R_solution_de_l__cran_
Volets clos d'un bleu azur assortis au ciel sur nos têtes...

DSC01483__R_solution_de_l__cran_

Et une petite glace assis en compagnie de jeunes gens à qui nous avons "coupé la chique" par notre présence "adulte" ... J'ai vite "brisé la glace" (hihihi) par quelques boutades et nous sommes devenus "copains" ...

DSC01485__R_solution_de_l__cran_

J'avais ma petite idée et souhaitais aller faire un tour en extérieur pour admirer le front Sud-Ouest avec, en partant du fond à gauche, la tour des Bourguignons, la Porte de l'Organeau, la porte des Moulins, la poterne des Galions, la porte de la Marine et la poterne de l'Arsenal.

DSC01486__R_solution_de_l__cran_
... et la suite : la tour de la Poudrière et dans l'angle droit, la porte de la Reine.

Puis nous avons repris la route, cette fois pour les Salins du Midi où nous souhaitions faire un tour en petit train. DECEPTION ! C'était fermé et nous avons pu lire sur la grille (SUR RESERVATION).... J'étais déçue mais nous y retournerons ... Nous avons continué notre route "au plus près" des Salins et avons été récompensés car voici ce que nous avons pu admirer :

DSC01491__R_solution_de_l__cran_

Les superbes camelles ombrées de sillons !

DSC01493__R_solution_de_l__cran_

DSC01494__R_solution_de_l__cran_

Et en direction de Montpellier, notre étape finale ... OH JOIE !!!!! Homme s'est arrêté pour que je prenne "sur le vif" ces feignants de flamants roses qui dormaient frileusement :

DSC0_1503

DSC01497__R_solution_de_l__cran_

Des cormorans leur tenaient compagnie ...

DSC01498__R_solution_de_l__cran_

DSC01501_de_face__R_solution_de_l__cran_

Très particulière façon d'installer confortablement leur long cou !!!


DSC01502_de_profil__R_solution_de_l__cran_

Demain sera un autre jour et "nous visiterons" Montpellier et ses merveilles !