Nous sommes allés, Homme et moi, faire un tour au Parc Olbius Riquier à Hyères avec Maëlia. Oh ! BONHEUR, les paons étaient en "parade nuptiale", toutes plumes ouvertes en éventail !!! MAGNIFIQUE ... J'ai craqué mais dur dur de les approcher car ils tournent sans arrêt leur plumage de droite à gauche et de gauche à droite pour que les femelles puissent bien les admirer !!!

DSC02125__R_solution_de_l__cran_

DSC02105__R_solution_de_l__cran_
Là, il est ... presque en entier !

Copie_de_DSC02140__R_solution_de_l__cran_
Curieusement, ils recherchent l'ombre et ce n'était pas pour m'arranger !!!

DSC02136__R_solution_de_l__cran_
Telle une superbe traîne !

DÉTAILS

DSC02106__R_solution_de_l__cran_

Copie_de_DSC02107__R_solution_de_l__cran_

Copie_de_DSC02135__R_solution_de_l__cran_

DSC02130__R_solution_de_l__cran_

DSC02127__R_solution_de_l__cran_

DSC02129__R_solution_de_l__cran_

DSC02135__R_solution_de_l__cran_

DSC02196__R_solution_de_l__cran_

DSC02128__R_solution_de_l__cran_
Profil avant ...

DSC02131__R_solution_de_l__cran_
... profil arrière ...

DSC02175__R_solution_de_l__cran_
... et du dessous !

Et pour ceux qui connaissaient déjà mon blog en octobre l'année dernière, voici une photo de notre volatile sans son beau panache :

10_2006__R_solution_de_l__cran_
C'est quand même mieux AVEC ! .....

PLUMES_02__R_solution_de_l__cran_
Ils aiment être perchés pour parader !

PLUMES__R_solution_de_l__cran_
Un drôle de "buisson" !

PLUM_C__R_solution_de_l__cran_

La femelle était à "35°" ... et se foutait royalement de ce "ballet" majestueux !

DSC02111__R_solution_de_l__cran_

Nettement plus "terne" que le beau mâle (...), elle peut également déployer ses plumes ...

LA_FEMELLE_NET
... quand elle est prête pour la fécondation !

Et sur le net j'ai trouvé cet "oiseau rare" :

PHOTOS_PAON_BLANC_DU_NET

Un paon "albinos" (enfin, je n'en sais rien ...?) !

PAON_NET

Et pour marquer le coup car nous sommes LUNDI DE PÂQUES ...

Copie_de_DSC02399__R_solution_de_l__cran_

Voici un petit montage spécial fait uniquement pour vous avec mon oeuf d'autruche (autre drôle "d'oiseau" qui ne m'est pas spécialement sympathique. Mais ceci est une autre histoire que je vais vous raconter.

Nous étions au Zoo de Thoiry alors que Fils aîné avait quelques mois et bien évidement pas encore beaucoup de cheveux. Une autruche a dû prendre son crâne pour un oeuf (?) et voulait à tout prix lui percer la calotte crânienne avec son gros bec ! Il pleuvait et j'avais donc HEUREUSEMENT un parapluie dont je me suis servie comme d'un bouclier pour protéger mon adorable rejeton !!! Plus de peur que de mal mais j'ai aujourd'hui une certaine antipathie pour l'autruche !!!

800px_Autruche_femelle

« De tous les galliforme le paon bleu est celui dont les couleurs sont les plus spectaculaires. Le plumage du mâle est particulièrement brillant. La tête, le cou et la poitrine sont bleu-vert et violet avec des reflets métalliques. Autour des yeux se trouve une tache dénudée, et une crête de plumes, munies de barbes uniquement à leur extrémité, orne la couronne. Le bec, d'assez grande taille, est brun clair comme l'iris. Les plumes du dos sont vert doré avec des bordures couleur bronze, les couvertures alaires tertiaires blanches avec de fines rayures noires, les couvertures alaires primaires et secondaires d'un bleu-vert métallique et les rémiges et rectrices brunes. Les plumes sus-caudales au nombre de 100 à 150 sont beaucoup plus longues  que les rectrices et forment la traîne du paon. Ces plumes peuvent atteindre jusqu'à 1,5 mètre de longueur - elles grandissent jusqu'à la sixième année - mais en principe ne dépassent pas un mètre. Elles possèdent de longues barbes vert métallique avec des reflets bleus et de couleur bronze, formant, près de leur extrémité, une tache évoquant un oeil et connue sous le nom d'ocelle, dont le centre d'un bleu vif est entouré d'anneaux concentriques brun, jaune d'or et violet.

La paonne est plus petite que le paon. Elle n'a pas de traîne et son plumage est moins éclatant.

Chant : Paon bleu braille, criaille. Alors qu'il escalade les arbres, dans la soirée, on peut entendre son puissant appel disyllabique et trompettant. LEON LEON LEON ...

Habitat : On le rencontre  dans les forêts et le long des rivières, ainsi qu'en bordure des grandes clairières dans les régions chaudes et humides ; dans les montagnes du sud de l'Inde, il habite les forêts humides tropicales dont les arbres et les buissons sont clairsemés, jusqu'à une altitude de 2 000 mètres.

Répartition : Le paon bleu est répandu partout en Inde et au Sri Lanka. Sa domestication est facile, il était connu dans les pays de la Méditerranée dès l'antiquité et, de nos jours, on l'élève souvent dans de nombreux zoos du monde pour des raisons ornementales.

Comportements : Le  paon bleu est un oiseau sédentaire qui vit, la plus grande partie de l'année, en groupes de taille variable. Ces attroupements ne se dispersent qu'au début du printemps, chaque coq adulte partant de son côté, suivi par deux à cinq femelles. Il vit dans un paysage de collines boisées et passe la journée à terre, dans l'ombre de fourrés, regagnant au crépuscule les grands arbres pour la nuit. Oiseau d'un naturel sociable, le paon se rencontre près des implantations humaines.  La vie du paon est très règlée. Il fréquente le même dortoir et se nourrit dans le même secteur chaque jour. De même, le mâle parade en un lieu immuable. Traqué par les tigres et les panthères, c'est lui qui joue le rôle de signal d'alarme pour les autres animaux de la forêt. En général, il remarque les fauves en premier et donne l'alerte d'un cri sonore.

Nidification : 

La période de reproduction dure tout le printemps. Pendant la parade nuptiale, le mâle, qui est le point de mire des femelles, élève ses rémiges et déploie ses plumes sus-caudales en  éventail. Les femelles accourent à cet appel et, comme il convient, adoptent les postures caractéristiques indiquant qu'elles sont disposées à s'accoupler, tapies sur le sol face au mâle, les ailes mi-ouvertes. A ce signal, le paon referme rapidement sa magnifique traîne et s'accouple succesivement avec toutes les paonnes. Quelques temps après, la femelle prépare un nid rudimentaire à  même le sol, en général à l'abri d'un arbuste ou d'une plante. Dans ce nid, elle pond 4 ou 5 oeufs, mais d'après certains auteurs les chiffres peuvent être beaucoup plus élevés. L'incubation dure de 28 à 30 jours. La paonne aide les petits à trouver leur nourriture et parfois les nourrit elle-même pendant leurs premiers jours.

Régime : Tôt le matin, le paon bleu sort de la forêt touffue pour aller se nourrir à son endroit habituel. Peu de temps après, il va boire et peut en profiter pour se baigner. Dans la nature, son alimentation est variée mais il préfère les graines, les fruits et les insectes. Les lézards, les serpents et les petits mammifères ne sont pas dédaignés. Lorsque le jour décline, le paon bleu se rend de nouveau au point d'eau , puis rejoint son dortoir, haut perché dans les arbres. »

http://www.oiseaux.net/oiseaux/galliformes/paon.bleu.html

OISEAUX.net

Avec la participation de Daniel Le-Dantec du site Solène

Sources - Version imprimable