PART ONE = VALLEE DE SAUVEBONNE (DOMAINE VIET)

Dimanche 13 janvier 2008

Le temps était menaçant chez nous mais nous avions vraiment besoin de prendre l'air ! Un bon air marin ... Nous sommes donc partis juste après le déjeuner pour la plage de Miramar à La Londe. Plus nous nous dirigions vers l'Est, plus il faisait beau ... Nous avons fini par avoir un ciel tout bleu ... D'autant qu'aujourd'hui, pendant que je poste, il pleut des cordes ...!

Mon Homme a pris le "chemin des écoliers" et nous avons traversé la belle vallée de Sauvebonne où coule le Réal Martin (affluent du Gapeau). Une belle bâtisse et sa chapelle, le Domaine du Viet, s'y trouve entourée de vignes. Son entrée est bordée de platanes centenaires hauts comme des immeubles ... et je ne manque jamais de m'y arrêter pour les contempler.

DSC09948___P_

« La vallée de Sauvebonne est particulièrement remarquable par le contraste qu’elle offre avec les paysages littoraux du reste du territoire. Au delà des valeurs intrinsèques de ses paysages ruraux majestueux, vallée riante et verdoyante dominée par le repère d’un Coudon lointain mais omniprésent à l’Ouest, et par les contreforts du massif des Maures à l’Est, Sauvebonne est d’abord un grand paysage historique qui restitue une ambiance quasiment inchangée depuis le XIXème siècle. La vallée de Sauvebonne, située au nord d'Hyères, à une lieue de distance, n'a point d'établissement curieux à visiter, mais on doit en faire mention comme d'une magnificence de l'industrie agricole. Il n'est guère possible de trouver ailleurs des plantations de vignes avec plus d'éclat, de régularité et d'étendue ; des prairies, des vergers de pêchers et de noisetiers, des allées de mûriers avec plus de fraîcheur, de beauté et d'harmonie ; des sites avec des accidents plus aimables et plus pittoresques. Ce n'est pas outrer les charmes de cette vallée que de la comparer, en réalité, à ces endroits imaginaires où les romanciers et les poètes placent, au milieu de la paix, de l'abondance et des trésors de la nature, le bonheur surhumain ou la félicité extatique ; c'est le sentiment qu'elle suggère lorsqu'on la parcourt dans la belle saison. Une rivière, le Réal Martin, traverse et féconde Sauvebonne que le village de Pierrefeu domine au loin ....

Les grandes bastides qui la bordent reflètent ce mode d’habiter propre à la Provence où aristocrates et grands bourgeois avaient développé depuis le XVIIIème siècle un art de vivre le territoire, dans un savant équilibre entre la ville et la campagne, entre l’hiver et la saison d’été.

Si le domaine avait une fonction nourricière, il ne saurait se concevoir sans fonction de détente et de séjour. C’est donc autant pour surveiller les travaux agricoles que pour le plaisir de vivre la fraîcheur que les propriétaires quittent la torpeur de leurs hôtels particuliers de la ville close pour s’installer à la bonne saison dans leurs demeures rurales.

Remarquables parmi toutes, les allées monumentales de pins pignons et de platanes qui conduisent aux domaines de "La Grande Bastide" et du "Viet". »

http://www.tpm-vistoria.fr/itineraire5/09.html

DSC09964___P_

collage3

Domaine du Viet - Vallée de Sauvebonne

DSC09966___P_

DSC09950___P_

DSC09953___P_

DSC09962___P_

DSC09963___P_

Puis nous avons cherché un petit endroit tranquille pour nous approcher du Réal Martin (rivière) dont les berges m'étaient apparues bien sympathiques :

DSC09979___P_
Nous avons suivi le petit "chemin creux" tout boueux des dernières pluies ...

DSC09989___P_
Le soleil "caressait" l'herbe bien verte

DSC09977___P_
La rivière en amont, bordée de roseaux

DSC09981___P_

DSC09976___P_

collage4
Des canoës glissaient sur l'eau, emportés par le courant qui mène à la mer pas très loin ...

carte_gapeau

Scan10047___P_

DSC09992___P_
Ce bel acacia croulait littéralement de petites boules jaunes odorantes tel un soleil dans le ciel !