En août 1967 j'avais été élu Miss au Maroc et avais gagné un billet aller/retour Casablanca/Paris offert par les Compagnies Air France et UTA mais cette année là je ne pouvais en bénéficier car j'avais déjà pris mes vacances ...

collage2

Ainsi l'année suivante, en septembre 1968 (j'avais VINGT ANS !) je partis pour un périple sympathique (Casablanca, Genève. Escale à Milan de deux jours. Paris et retour Casablanca). Un billet de 500 francs de l'époque dans ma chaussure, je débarquais à Milan sans parler un mot d'italien et surtout jeune et insouciante ...

Je demandais à une employée de l'aéroport qui parlait un peu le français le nom d'un hôtel pas cher (je n'avais pas de chéquier non plus et la carte bleue n'existait pas ...). Elle me griffonna un nom sur un papier et je pris le bus pour m'y rendre ... C'était un palace et j'avoue ne plus me souvenir de son nom ... Je m'enquis du prix de la chambre et ce devait être de l'ordre de 300 F la nuit ... Bof, me disais-je, je ne mangerai pas et puis voilà !

Je mis une mini-jupe de cuir retourné noire, un pull col roulé et des cuissardes noires, à talons, enfilais ma veste en toile de parachute coupe vent et filais le nez au vent à la découverte de cette grande ville. Après avoir demandé à un policier le chemin du centre ville, je marchais d'un bon pas et arrivais sur la place de la cathédrale del duomo. Je fus saisie par sa beauté et faisais une photo (j'ai cherché pendant une heure ce matin ces P... de photos sans les retrouver ...!!!???!!!).

702px_MailaenderDom

Milano_Duomo_1

Puis je suivis le flot de la foule et me retrouvais dans une galerie magnifique:

inside_the_galleria_vittorio

La galeria del Duomo

Galerie Vittorio Emanuele II, surnommée Il Salotto di Milano (Le Salon de Milan). Ce passage couvert rassemble les magasins les plus chers du monde et les restaurants les plus chics. On peut y admirer de superbes arcades ainsi qu'une magnifique coupole de fer et de verre.

J'avais les yeux qui sortaient de la tête tant les vitrines étaient belles et chics et les vêtements d'un goût exquis ! N'ayant pas les moyens de m'offrir quoique ce soit, je m'étais rabattue sur ceci :

DSC06814__R_solution_de_l__cran_

Un bracelet et une broche avec des gemmes ..., une pacotille !

Je tombais en arrêt devant des manteaux dont un long et cintré à chevrons dans les tons de gris/noir/bordeaux avec un soupçon de blanc et je perdais la tête ! J'entrais dans le magasin et marchandais comme une folle avec le vendeur qui s'avérait être le patron. Il descendit le prix et je l'obtins pour presque tout ce qui me restait comme sou en gardant la somme pour payer mon hôtel. A partir de cet instant et jusqu'au lendemain après-midi, je n'avais donc plus de quoi manger mais je partis avec le manteau sur le dos ...

COMPLETEMENT FAUCHEE MAIS RAVIIIIIIEEEEE !

Copie_de_Copie_de_Image1_146_modifi__1

Le voici dix ans plus tard, toujours aussi  beau ! Il pouvait car en feuilletant un catalogue de mode, je vis le même tissu sur un vêtement portant la griffe d'un grand couturier !

Attendez, l'histoire n'est pas finie !

Un peu hagarde tout de même, je m'assis à la terrasse d'un grand glacier dans la galerie où les glaces étaient servies dans des verres à pied immenses et décorées comme des sapins de Noël ! J'ouvris mon porte-monnaie et mis bien de côté l'argent pour l'hôtel puis comptais mes pièces ... Il me restait juste de quoi me payer un bon whisky et j'en avais bien besoin !

Derrière moi, dans le brouhaha de l'italien, j'entendis parler espagnol et tendais l'oreille puis me retournais. Deux charmants jeunes gens étaient attablés et sourirent en me regardant. Nous fîmes connaissance. Ils étaient argentins et commença une amitié de vacances. Je leur racontais ma petite histoire et ils rirent beaucoup puis m'invitèrent à dîner dans une pizzeria.

Soulagée d'avoir trouvé des "amis", je retrouvais ma forme et nous continuèrent la soirée au Luna Park où je fis la course avec eu en autos électriques sur circuit. Je m'étais "éclatée" à tous points de vue car en rentrant à l'hôtel j'avais le dos plein de bleus ... Nous avions rendez-vous le lendemain matin pour une balade dans la ville et un déjeuner avant mon départ ... Ils me payèrent même le car pour l'aéroport et me donnèrent, en guise d'adieu, un billet argentin que j'ai toujours !

Je l'avais échappé belle et avait eu la chance de tomber sur de gentils garçons mais franchement quelle gamine j'étais quand même !

ET TOUT CECI UNIQUEMENT POUR VOUS DIRE QUE NOUS PARTONS, HOMME ET MOI, POUR UN WE DE TROIS JOURS A MILAN DU 15 AU 17 NOVEMBRE !

Mon Homme va y retrouver un ami (ex champion de moto) et ils vont visiter un marché aux puces MOTO très connu en Europe et qui a lieu à cette date. Pendant ce temps là, j'ai de quoi faire :

collage__R_solution_de_l__cran_

... et de quoi avoir mal aux pieds :

Lieux et monuments

Je vais donc peut être retrouver mes 20 ans ?

Copie_de_10966495_p

Ici je dansais le madison

IMPOSSIBLE car 40 ans ont passé et je sais que je vais certainement mieux apprécier cette ville merveilleuse que lors de mes 20 ans !

DSC06812__R_solution_de_l__cran_

Nous voilà donc repartis pour 925 kms dans le week-end mais quelle joie !

Mais ce n'est pas tout ... Dès notre retour je fais mes valises pour PARIS :

TOUR_EIF_08__R_solution_de_l__cran_

... pour aller au bal des Catherinettes dont l'entrée m'est offerte pour mes 60 ans par mon fils Cadet.

collage1

Photos du Net

Outre la joie de le revoir ..., à moi les expos et autres plaisirs tels que celui d'y rencontrer mon amie blogueuse Marie-Annick qui se déplacera exprès pour cette occasion. Peut être vais-je également en parler à Ervelena qui habite en banlieue et pourrait se joindre à nous ? Je compte bien y rester une semaine (du mardi 18 au mardi 25 11).

Puis encore un peu plus de deux semaines à attendre et nous partons pour dix jours à Blois pour visiter les châteaux de la Loire !

Elle est pas belle la vida ?!