Avant de vous montrer mes photos, il faut que je vous situe ce jolie village perché sur un rocher qu'est le Revest-les-Eaux =

Le Revest-les-Eaux (en occitan provençal Lo Revèst leis Aigas selon la norme classique et Lou Revest leis Aigo selon la norme mistralienne) est une commune française, située dans le département du Var et la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Cette commune est située au Nord de Toulon (dont elle est limitrophe), et dont elle est séparée par le Mont-Faron (alt. : 584m). Le vieux village s’est bâti sur le rocher, au pied de la tour dite médiévale. Orientées principalement vers l’ouest et le sud, les maisons s’enroulent autour de quatre rues reliées entre elles par des traverses. WIKIPEDIA.

histoire_revest_02

histoie_revest

1914 = QUAND J'ETAIS JEUNE ET QUE NOUS ALLIONS AU REVEST, NOUS DISIONS : "Nous allons à la capitale". ...

Extrait de la présentation du Revest-les-Eaux édité par LA SOCIETE DES AMIS DU VIEUX REVEST ET DU VAL D'ARDENE.

LE_REVEST_DU_MT_CAUME1__R_solution_de_l__cran_

Vallée de Dardennes et les monts Coudon et Faron.

Ces photos plongeantes, prises du haut du Mont Caume, nous permettent de voir l'endroit magnifique où se situe le village du Revest.

Dominant la vallée de Dardennes, Le Revest, séparé de la mer par le mont Faron (584 m d’altitude) rayonne vers le mont Caume (804 m d’altitude), le Grand Cap et le mont Coudon.

p_15

p_16

p_17_c

p_18

p_19

Extrait de "LE REVEST EN PROVENCE OU NOTRE VILLAGE EN 1900" de Charles AUDE.

LE_REVEST_DU_MT_CAUME3__R_solution_de_l__cran_

Toujours du mont Caume, le village du Revest sur fond de Méditerranée. A droite, tout en haut de cette mosaïque =  Notre Dame du Mai.

LE_REVEST_DU_MT_CAUME2__R_solution_de_l__cran_

Vues du quartier des Arrosants =

DSC03743__R_solution_de_l__cran_

Le ravissant pigeonnier sur son roc ...

DSC03743__R_solution_de_l__cran__01

04

La "tête de chien" ...

04_0__R_solution_de_l__cran_

Mosaïque de photos Christine

02

Amandier en fleurs sur fond de mont Caume et ciel d'azur zébré.

03

DSC03661__R_solution_de_l__cran___R_solution_de_l__cran_

L'église Saint-Jacques-Saint-Christophe (1679) a été construite par les Chartreux de Montrieux, qui s'acquittaient ainsi d'une dette de reconnaissance envers les villageois qui les avaient accueillis après le pillage de leur monastère.

LE_REVEST_DU_MT_CAUME4__R_solution_de_l__cran_

Quelque soit l'endroit d'où vous le cliquez, dès que vous le dominez, le village du Revest est un enchantement !

DSC03808__R_solution_de_l__cran_

... même par temps brumeux ...

LE_REVEST_DU_MT_CAUME5__R_solution_de_l__cran_

D_azur_aux_six__toiles_d_or_ordonn_es

Son blason d'azur aux six étoiles d'or ordonnées 3,2,1.

GRIMPONS A L'ASSAUT DU ROCHER

DU VILLAGE REVEST =

000

La tour dite "sarrasine" le domine à 199 mètre d'altitude.

11_1

Dès l'entrée du village, un grand  parking nous accueille. Le premier monument que nous voyons est l'église St Jacques-St Christophe jouxtant la place principale et le terrain de boules où la partie est serrée ... lol !

00

La jolie fontaine sur fond de mont Caume -  place Louis Blanc, face à l'église.

01_1

06

Le château du roi René et ses deux tourelles en poivrières (1578). Mais le roi René n'a rien à y voir car  a été construit bien après sa mort (1480) !

05

07

C'est Melchion Parisson qui partageait par moitié la seigneurie du Revest avec son oncle Bartélémy Thomas de Sainte-Marguerite qui fit construire en 1578 "le château", maison assez grande dont le caractère féodal est marqué par deux tourelles en poivrière et une tour cylindrique. Bien entendu, le Roi René, mort un siècle avant la construction de cette bâtisse n'a pas pu y séjourner … (Extrait d'un document fourni par le Syndicat d'initiative du Revest-les-Eaux = "Promenade dans les rues du village du Revest").

08

LES EPERVIERS DU CHÂTEAU ONT PERDU LEUR TÊTE ... UN CLIC !

A remarquer que les éperviers sculptés au cul des tourelles ont été décapités durant les émeutes de mars 1789.

09

La fontaine à quatre tête devant la salle des fêtes.

A_AABLOG_PHOTOS2__R_solution_de_l__cran_

Judicieux camouflage !

ATTAQUONS LA GRIMPETTE =

DSC03707__R_solution_de_l__cran_


DSC03703__R_solution_de_l__cran_

DSC03703__R_solution_de_l__cran__01

DSC03710__R_solution_de_l__cran_

DSC03709__R_solution_de_l__cran_

DSC03709__R_solution_de_l__cran__01

Au détour du chemin, encore un charmant pigeonnier ...

DSC03712__R_solution_de_l__cran_

DSC03715__R_solution_de_l__cran_

DSC03720

Dans une "percée" ..., d'un côté le clocher et le pigeonnier des Arrosants ...

DSC03724__R_solution_de_l__cran_

... et de l'autre le lac.

DSC03727__R_solution_de_l__cran_

DSC03730__R_solution_de_l__cran_

LA TOUR ET ALENTOUR =

DSC03733__R_solution_de_l__cran_

DSC03733__R_solution_de_l__cran__01

DSC03733__R_solution_de_l__cran__02

UN CLIC !

DSC03734__R_solution_de_l__cran_

DSC03736__R_solution_de_l__cran_

Figuier de Barbarie ... Ne pas s'y fier !

Un jour, au même endroit, alors que je cueillais à main nue des figues, j'ai glissé sur le talus non cimenté à l'époque et me suis affalée sur les raquettes épineuses ! Boudiou ... pas fraîche la gardonne et j'ai mis des jours et des jours à enlever les petites épines invisibles qui grattaient, piquaient, démangeaient ... J'ai, du coup, beaucoup moins apprécié les figues de Barbarie depuis ce jour là ... Hahaha !

DSC03740__R_solution_de_l__cran_

D'un côté le Mt Caume et le pigeonnier ...

DSC03749__R_solution_de_l__cran_

... de l'autre le barrage de Dardennes ...

Copie_de_Image1_32

... les ruines du château des templiers ? Ou seraient-ce celles de la chapelle Notre-Dame de Peyloun ???)

DSC03754__R_solution_de_l__cran_

... et le gouffre du Ragas.

DSC03755__R_solution_de_l__cran_

Une rencontre féline caline qui nous a suivi jusqu'en bas du village !

REDESCENDONS =

DSC03741__R_solution_de_l__cran_

DSC03784__R_solution_de_l__cran_

DSC03774__R_solution_de_l__cran_

DSC03762__R_solution_de_l__cran_

Mousse "au plus près" ...

DSC03766__R_solution_de_l__cran_

DSC03770__R_solution_de_l__cran_

Tout plein de charmantes petites maisons de village joliment arrangées et très bien situées +++

DSC03767__R_solution_de_l__cran_

A_AABLOG_PHOTOS4__R_solution_de_l__cran_

DSC03788

Dont la maison "au cactus géant" ... IMPRESSIONNANT !

DSC03791__R_solution_de_l__cran_

DSC03783__R_solution_de_l__cran_

Mais avant de vous quitter, il me tenait à coeur de vous "parler" des visites de George Sand au village du Revest.

449px_George_Sand

George Sand est le pseudonyme d'Amantine Aurore Lucile Dupin, romancière et femme de lettres française, plus tard baronne Dudevant, née à Paris (anciennement au n° 15 de la rue Meslay, au 46 actuellement, 3e arrondissement) le 1er juillet 1804 et morte à Nohant le 8 juin 1876.
... Elle a fait scandale par sa vie amoureuse agitée, par sa tenue vestimentaire masculine, dont elle a lancé la mode, par son pseudonyme masculin, qu'elle adopte dès 1829, et dont elle lance aussi la mode...

Cette femme "moderne", portant des pantalons et fumant le cigare ou la pipe, va passer trois mois à La Seyne dans la villa Tamaris Pacha (quartier de Tamaris). Elle écrit à ce sujet : "On dit que c'est plus beau que le Bosphore et je le crois de confiance car je n'ai jamais rien rêvé de pareil : Tamaris c'est une ville de Grèce, non, c'est une colline dans des grandes déchirures de la côte toulonnaise, à deux pas de Mar-Vivo".

Je pense que c'est durant ce séjour qu'elle se promène dans la région et découvre Le Revest . Elle aura beaucoup fait "cracher d'encre" à la suite de ces passages ...

g_sand

Première visite le 17 04 1861 en compagnie de son fils Maurice, de sa dame de compagnie et de son ami Manceau. L'endroit lui plaît : "... C'est une gorge étroite, fertile, arrosée d'un beau ruisseau où poussent les myrtes et les lauriers-roses dans les fentes des rochers".

Elle y reviendra à trois reprises :

- le 06 05 avec son fils bien-aimé qui semble fasciné par le cadre de verdure qui l'entoure et G. Sand note : "Il regrette de n'avoir pas cherché par là notre nid". On prête à Maurice Sand deux dessins réalistes du lieu =

federof_g_sand_01__R_solution_de_l__cran_

"Au fil du Béal" d'Igor Fédoroff et Yvette Roché

federof_g_sand_02__R_solution_de_l__cran_

- le 14 05 elle visite le gouffre du Ragas. Il s'en suivra une prise de position  de sa part pour Monsieur Morelle qui a entrepris d'amener les eaux de cette source à Toulon en perçant le rocher aux bords de la Dardenne et en poussant son tunnel jusqu'au niveau du puits souterrain ... Les revestois, fort inquiets pour LEUR EAU, s'y refusent et en particulier les meuniers qui croient qu'on leur prendra leur "outil" de travail ...!

Copie_de_Copie_de_Image3_9_2

Elle s'inspire de ses rencontres avec les revestois pour écrire un livre (1865) : "La confession d'une jeune-fille" qui, par ses caricatures, aurait beaucoup choqué les villageois ...

- le 17 05 1861 - Ce jour là, elle choquera plus encore ...

La SEMAINE raconte

"Elle retourne à Dardennes pour la quatrième et dernière fois afin de rendre visite à Rose Bourgarel qui ne connait toujours pas la véritable identité de son hôte (...!)." 

G. Sand écrit à propos de cette dernière visite:

"Elle cause très bien, elle a de l'esprit et de l'éducation (...). Elle nous mène dans la chapelle pour nous faire voir un tableau de maître (...). En sortant, elle trempe ses doigts dans l'eau bénite et en présente à Marie (la dame de compagnie) qui ne comprend pas. Manceau en prend, furieux au fond (Manceau est athée), moi très respectueusement pour la vieille, mais ayant fort envie de rire. Enfin, j'allais m'en aller savourant les douceurs de l'incognito, puisque l'on m'offrait de l'eau bénite, lorsqu'arrive une ribambelle de femme (...). Une de ces dames vient à moi en s'écriant "Bonjour, Madame Sand" et toutes les autres d'ouvrir de grands yeux".

Bref, Rose Bourgarel venait d'offrir de l'eau bénite à une femme rendue célèbre par la liberté de ses moeurs et la publication de ses idées anticléricales. !!!!   

Mais voici l'intégralité de l'article de Pascal Casanova (SEMAINE Provence-Alpes-Côte d'Azur, 10 - 17 09 1993)  =

Image3_9__R_solution_de_l__cran_
Image4_5__R_solution_de_l__cran_

DEUX CLICS car cela le vaut bien !

ST_VALENTIN

... et BONNE SEMAINE !