Bien avant que l'émission PEKIN EXPRESS ne paraisse à la télé, je travaillais déjà sur des photos prises par une amie lors de son voyage en Birmanie ! Cela m'a permis de voyager à mon tour durant ces fêtes de Pâques que nous avons passées seuls.

Il m'a fallu beaucoup de temps pour trier et ordonner des centaines de photos sans même savoir où elles avaient été prises et ce qu'elles représentaient ... De plus, ma curiosité incurable  m'a fait surfer sur le Net pour renseigner chaque chose ...

Ainsi donc, j'espère que ce "voyage" en images vous plaira autant qu'à moi.

ALORS BON WEEK-END ET ... BON VOYAGE !

 

Myanmar  - état Shan -

LES LACS INLé et TAUNGTHAMAN

Le lac Inle est un lac d'eau douce situé dans les montagnes de l'État Shan, dans l'est de la Birmanie. C'est une destination touristique majeure du pays, dont c'est le second plus grand lac, avec une surface estimée de 12 000 hectares, et un des plus hauts, à 884 m. Sa profondeur moyenne n'est que de 2,10 m à la saison sèche (profondeur maximale : 3,60 m) mais elle peut dépasser 4 m à la saison des pluies. Son bassin versant, relativement grand, se trouve à l'ouest et au nord. Son exutoire est la Nam Pilu (ou Balu Chaung) à son extrémité sud. Il y aussi une source chaude près de sa berge nord. Toute la région du lac se trouve dans la municipalité de Nyaung Shwe. La population (environ 70 000 personnes) est constituée principalement d'Inthas et d'autres Shans, de Taungyo, Pa-O (Taungthu), Danus, Kayah, Danaw et birmans. La plupart sont bouddhistes.

Ils vivent dans quatre villes au bord du lac, dans de nombreux petits villages sur ses berges et sur le lac lui-même, dans des maisons de bois et de bambou tressé sur pilotis. Ils sont surtout pêcheurs et fermiers.

Les transports sur le lac se font par bateau, soit pirogues traditionnelles, soit à moteur. Les pêcheurs rament d'une façon unique, debout sur une jambe à la poupe et l'autre enroulée autour de la godille. Ceci leur permet de voir au-dessus des plantes qui couvrent une grande partie du lac (cependant les femmes rament de la manière courante, à la main, assises les jambes croisées à la poupe).

Les poissons pêchés dans le lac (le plus abondant est la carpe de l'Intha Cyprinus intha, appelée localement nga hpein) sont une des bases de l'alimentation. Un plat courant est le htamin gyin, un mélange de riz fermenté et de poisson et/ou de pomme de terre, servi avec du hnapyan gyaw, "tofu birman" littéralement : "frit deux fois".

Les habitants cultivent aussi des légumes et des fruits sur des jardins flottants. Ceux-ci sont formés de racines extraites des parties les plus profondes du lac, qui sont rassemblées en « nappes » ancrées par des piquets de bambous. Ces jardins montent et descendent avec le niveau de l'eau, ce qui leur permet de résister aux inondations. Ils sont extrêmement fertiles, grâce à l'eau chargée de nutriments. Le riz est aussi cultivé sur les berges.

Les habitants fabriquent de nombreux produits traditionnels, dont ils font commerce. Ce sont des outils, des objets sculptés et ornementaux, des textiles, et des cheroots. Le marché local est itinérant : il tourne sur cinq jours dans cinq lieux différents. Le jour où il a lieu sur le lac lui-même, c'est un véritable « marché flottant » qui attire beaucoup de touristes.

La région du lac est renommée pour ses tissages. Les sacs Shan, utilisés quotidiennement par de nombreux Birmans, sont produits en grande quantité. Les soieries artisanales sont réputées pour leur qualité, particulièrement les longyi aux motifs particuliers, dits Longyi d'Inle. Le kya thingahn (robe de lotus) est un tissu fabriqué uniquement sur place à partir de fibres de lotus et utilisé pour fabriquer des robes pour les statues de Bouddha. WIKIPEDIA

PAYSAGES

 

Birmanie 046 Myanmar état Shan, lac Inle, village de Inn Dein, Shwe Inn Thein et ses 1045 stupas du XVIIe siècle

Village de Inn Dein, Shwe Inn Thein et ses 1045 stupas du XVIIe siècle

 

Birmanie 060

 

Birmanie 065

 

Birmanie 067

 

Birmanie 150

Culture de riz

Birmanie 181

myanmar 2 005

myanmar 2 035

LES VILLAGES DE MAISONS SUR PILOTIS

Birmanie 003 maisons de bois et de bambou tressé sur pilotis

Birmanie 012 MAISON PILOTIS LAC inlé

Maisons de bois et de bambou tressé

Birmanie 026 MAISON PILOTIS LAC inlé

Birmanie 033

myanmar 2 201

myanmar 2 202

AGRICULTURE

 

birmanie 1 014 1 Extraction de l'huile de palme pres de Bagan

Extraction de l'huile de palme près de Bagan par un zébu

 

birmanie 1 014

 

Birmanie 002

Au marché à bestiaux

 

Birmanie 015

 

Birmanie 040 1

Ces gros boeufs noirs à longues cornes dont j'ignore le nom, sont utilisés pour les travaux dans la boue du lac.

Birmanie 040

 

myanmar 2 017

myanmar 2 022

Le repos du zébu ...

myanmar 2 033

Birmanie 214

Zébus aux labours

myanmar 2 039 zébu

myanmar 2 181

 

myanmar 137

 

LA PÊCHE EN PIROGUES, ETC ...

01 Rameur Intha sur le lac

Rameur Intha (fils du lac)

Birmanie 024

 

Birmanie 037

 

Birmanie 038

 

Birmanie 093

Birmanie 094

Birmanie 180

Birmanie 202

myanmar 2 013

myanmar 2 045

myanmar 053

Un peuple souriant en toutes circonstances ...

myanmar 081

LA TOILETTE

myanmar 2 235

 

 

Birmanie 143

 

myanmar 2 015

 

myanmar 2 016

 

myanmar 2 238

PONT D'U BEIN sur le lac Taungthaman

Le pont d'U Bein est un pont de teck situé sur le lac Taungthaman, à Amarapura, dans le centre de la Birmanie (région de Mandalay). Il a été construit à partir de 1849 par le maire U Bein avec des colonnes de teck abandonnées lors du transfert de la capitale à Mandalay. Il traverse le lac sur 1,2 km pour aboutir près du Kyautawgyi Paya, ce qui en fait le plus long pont de teck du monde. WIKIPEDIA

Birmanie 215 Amarapura où célèbre en tek U Bein qui veut dire homme maigre

Birmanie 220

Birmanie 223

Birmanie 225

myanmar 2 026

myanmar 2 042

myanmar 2 028

PERSONNAGES

Les moines

myanmar 144

 

myanmar 2 222

 

myanmar 011 dès l'âge de 9 ans

Dès l'âge de 9 ans

myanmar 020

Birmanie 057

 

myanmar 077

Birmanie 055

 

Monastère Mahagandayon :

Birmanie 132 Monastère Mahagandayon, Amarapura, stèles de l'enceinte gravées noms des bienfaiteurs

Lever à 5 heure et un seul repas par jour. A droite, les touriste sont appuyés aux  stèles de l'enceinte où le nom des bienfaiteurs est gravé.

Birmanie 130 1 repas jour déroulement codifié

myanmar 132

 

myanmar 2 203

Une cérémonie

Birmanie 116

Birmanie 117

Birmanie 118

Birmanie 119

Birmanie 120

myanmar 099

Les fumeuses de 'Cheroot'

 

myanmar 2 119 cigare birman 'Cheroot' cigare de maïs

Cigare de maïs birman du nom de 'Cheroot' (9/16 cm de long pour un diamètre d'environ 1,3 cm)

myanmar 2 120 9 à 16 cm, et diamètre env 1,3 cm

myanmar 2 218

Portraits

Birmanie 135

Birmanie 170 peinturlurés de thanaka, substance ocre d'origine végétale ayant pour but de rajeunir la peau

myanmar 2 135

myanmar 2 185

myanmar 2 219

myanmar 2 239

myanmar 2 240

Femmes Karens (Pwa Ka Nyaw Po). Ethnie tibéto-birman de 4 à 5 millions de personnes, dont 90 % vivent en Birmanie.

les Pa-o (Karen), vêtus de noir ou d’indigo. Les femmes portent une coiffe colorée, une jupe rouge gonflée par des crinolines en bambou surmontée d’une veste bleue à plastron rouge.
En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/2880731/birmanie-le-lac-inle/#Y1T2tpMgcqFbwwtU.99
les Pa-o (Karen), vêtus de noir ou d’indigo. Les femmes portent une coiffe colorée, une jupe rouge gonflée par des crinolines en bambou surmontée d’une veste bleue à plastron rouge.
En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/2880731/birmanie-le-lac-inle/#Y1T2tpMgcqFbwwtU.99

myanmar 2 242

les Pa-o (Karen), vêtus de noir ou d’indigo. Les femmes portent une coiffe colorée, une jupe rouge gonflée par des crinolines en bambou surmontée d’une veste bleue à plastron rouge.
En savoir plus sur http://www.paperblog.fr/2880731/birmanie-le-lac-inle/#Y1T2tpMgcqFbwwtU.99

myanmar 2 259

myanmar 006

myanmar 007

myanmar 008

myanmar 058

myanmar 091

LES METIERS

Alcool de palme et confiseries

00 a

Une fois en haut, il faut pratiquer à la machette des incisions sur une sorte d’épis (spadices), puis à fixer des pots en terre pour recueillir la sève qui s’en écoule.

Cette sève est sucrée. Elle est consommée fraîche, mais elle est aussi mise à fermenter, pour produire du vin de palme puis après distillation du vin, de l’alcool.

Ce jus de palme est également cuit de longues heure pour être transformé en une pâte  qui une fois refroidie, donne un pain de sucre non raffiné. Cette pâte est également mélangée à du coco, ou des cacahuètes on encore des graines de sésames pour faire de délicieux petits bonbons. Sont aussi confectionnés des bonbons sous forme de petits palets fins et friables appelés bonbons au tamarin qui sont du tamarin mélangé au sucre de palme. On en achètera souvent pour les offrir pendant notre voyage au Myanmar. WIKIPEDIA.

01 ALCOOL DE palme

Pots de récupération de la sève

00 b la préparation de l'alcool et des boulettes en sucre de palme

Système pour refroidir la vapeur d'alcool

03

Préparation des boulettes en sucre de palme.

06

Fabrication des feuilles d'or

01-001

Fabrication de feuilles d’or. Voila donc d’où viennent les innombrables feuilles qui sont pieusement collées par les fidèles et qui donnent par fois aux Bouddhas des airs de Bonhomme Michelin. Là on est dans le physique plus que dans la dentelle. Point de radio en fond sonore ni de gentils papotages. C’est plutôt le concert de percussions. Avec un certain sens du rythme. Car du lingot à la feuille c’est du boulot… Un morceau d’or est aplati et « étiré » jusqu’à l’obtention d’un ruban. Celui-ci est coupé en petits morceaux placés entre des feuilles de bambou. Deux cents morceaux ainsi emballés font une unité. Cette unité et placée sur une pierre et frappée par un ouvrier à l’aide d’un lourd maillet pendant ½ heure. Les petits carrés d’or sont ainsi encore aplatis : on obtient des morceaux plus grands et plus fins. Chaque morceau est coupé en six et de nouveau empaqueté : un feuille d’or, une feuille de bambou, une feuille d’or… C’est reparti pour ½ h. Puis on recoupe et rebelote. Cette fois c’est parti pour 5h de martelage. A chaque tour trois batteurs se succèdent : les coups du premier chauffent le paquet, ceux du second aplatissent les feuilles, ceux du troisième ont pour effet que les feuilles d’or se décollent facilement des feuilles de bambou. Imaginez du coup à quoi peut ressemble un atelier. La chaleur, le bruit… Ça doit continuer de taper dans la tête des ouvriers le soir ! Et ils doivent perdre leur poids en eau tous les jours. Ça dégouline sur leurs muscles saillants… Version animée et asiatique des sculptures de dieu grecs. Les femmes prennent le relais quand la minutie vient remplacer la force brute. Chacune défait le paquets et constitue des petits carrés de la taille réglementaire. Travail de longue haleine, mariage du taureau et de la fourmi.A méditer chaque fois qu’on verra une feuille d’or collée sur un Bouddha !

http://www.empreintedasie.com/carnet-de-voyage/artisans-de-lor-dans-les-mains/

02

03

04

Création d'objets en laque

birmanie 1 005

Première étape : constitution d’un objet…. Tasse, bol, assiette, boite, plateau, meuble etc… Le plus souvent celui-ci est réalisé en bois ou en bambou dont les fines tiges tressées donneront robustesse et souplesse à l’objet, surtout quand on y ajoute du crin de cheval.

birmanie 1 006

birmanie 1 004

Deuxième étape : appliquer les couches de laque, produit qui provient d’un arbre. Quand je demande le nom de l’arbre en question on me répond « laquer tree »… Le bon sens même ! Pour un objet d’excellent qualité il faut compter 14 couches, 7 pour un résultat moins abouti. Et il faut bien entendu laisser sécher chaque couche avant d’en remettre une.

Troisième étape : C’est là qu’’intervient le designer. Celui-ci va graver un dessin ou une répétition de motifs… tout ce que son art jugera bon de coucher sur laque. Le tout avec une sorte de scalpel. Un grand dessin ou une œuvre particulièrement complexe peut lui prendre jusqu’à un mois.

birmanie 1 003

Étape finale : l’objet est confié à de nouvelles mains pour un travail de patience. Il s’agit ici de gratter la laque selon le dessin du designer en vue de l’application de peinture. Traditionnellement seules quatre couleurs étaient utilisées : le rouge, le vert, le jaune et l’orange. On réalise que du bambou à l’œuvre d’art bon nombre d’artisans se sont succédé ! Et que chaque pièce aura demandé beaucoup de temps. Plusieurs mois pour un plateau, un an au moins pour un meuble. On est loin de la fabrication en série mécanisée. Ce qui à mon sens donne encore plus de prix à ces œuvres d’art uniques.

http://www.empreintedasie.com/carnet-de-voyage/artisans-de-lor-dans-les-mains/

Sculptures et poteries

00

02

03

04

Birmanie 085

Birmanie 086

myanmar 079

Juste quelques unes dans mon pocket jardin me suffiraient ... :) !

Tissage

Le fil de lotus

Plus raffiné et plus rare que la soie, le  Kyar Chi est fabriqué dans la région du lac Inlé. Il sert à la fabrication du kya thingahn (robes des bouddahs).

fil de lotus pour Le kya thingahn robes bouddahs

Tirage du fil de lotus 

Ici, le jeune homme  tient les bouts dans chaque main et, d'un geste calculé, obtient  une vingtaine de centimètres de fibre. Puis il les dépose sur une planche en bois humidifiée en permanence. Il roule ensuite les filaments sur eux-mêmes afin d'obtenir un fil.

00

Le filage

01 longyi, un sarong porté par les deux sexes

 Préparation du fil pour la fabrication du tissu des longyi, les sarongs portés par les birmans des deux sexes

03

Au marché

Birmanie 016

Birmanie 017

Birmanie 018

Birmanie 020

LENTILLES HARICOTS PIMENTS CITRONS

Lentilles, haricots, piments, citrons, .....

myanmar 2 150

myanmar 2 215

myanmar 2 216

myanmar 2 221

Galettes de riz

PROCHAIN CHAPITRE = PAGODES ET TEMPLES BIRMANS