Nous avons eu la chance que le ciel soit bleu tout au long de notre séjour ! Profitant de ce temps idéal, nous sommes allés en famille à Dedham afin d'y prendre un bateau pour rejoindre par la rivière Stour, le charmant village de Flatford, lieu qui a beaucoup inspiré John Constable pour nombre de ses oeuvres.

0 john-constable peint par Ramsey Richard Reinagle

 John Constable peint par Ramsey Richard Reinagle

Peintre paysagiste britannique et précurseur de l'Impressionisme.

Fils de minotier prospère John Constable est né à East Bergholt(SEULEMENT A QUELQUES KMS DE DEDHAM ET FLATFORD), dans le Suffolk. Il s'inscrit à la Royal Academy de Londres en 1799 et devient l'élève de Joseph Farington, un paysagiste. Il y rencontre Turner, l'autre grand paysagiste britanique du XXe siècle. Il expose sa première toile en 1802 mais ne parvient pas à s'imposer dans le milieu artistique londonien. Après ses études, en 1805, John Constable retourne à East Bergholt. Dans la première partie de sa carrière, sa famille le presse de gagner de l'argent. Il réalise majoritairement des portraits, le plus souvents de notables de la région. A la mort de son père en 1816, il percoit un héritage considérable qui lui permet de se consacrer entièrement à son art. La même année, il épouse Maria Bicknell dont il est éperdument amoureux depuis de longues années. Constable est influencé par la peinture paysagiste du XVIIe siècle, particulièrement par Ruisdael et Claude Lorrain. C'est avant tout un grand observateur de la nature. Sa vision de la nature est proche de son contemporain le poète romantique William Wordsworth. Il révolutionne la peinture en étant l'un des premiers à peindre la nature sur le vif. Il développe également une technique unique : pour ses plus grandes toiles il exécute des esquisses à l'huile de même format, les célèbres "six-pieds". Sa reconnaissance en Angleterre est tardive, il est nommé sur le tard et d'extrême justesse à la Royal Academy en 1829. C'est en France qu'il rencontre un véritable succès. Les oeuvres exposées au Salon de Paris en 1824, font forte impression et marquent durablement la peinture française en même temps qu'elles annoncent l'impressionnisme. Les peintures de Constable ont influencé Delacroix, Gericault et l'école de Barbizon. Il meurt dans la nuit du 31 mars apparemment d'indigestion. Son corps repose encore aujourd'hui au caveau familial de St John-at-Hampstead, Hampstead.

http://www.artliste.com/john-constable/

John_Constable_Stour_Valley_and_Dedham_Church

La vallée de Dedham, la Stour (rivière) que nous avons emprunté pour aller à Flatford et à l'horizon le clocher de l'église de Dedham (Peinture de John Constable - Vers 1815)

DEDHAM

P1400905

La région de Dedham Vale (Vallée de Dedham) dans le Suffolk est encore connue comme le « Pays de Constable ». WIKIPEDIA.

P1400906

P1400907 Eglise Sainte-Marie 6 1492

 Eglise Sainte-Marie (1492)

P1400908

P1400920 (2)

L'eau est partout pour notre plus grand plaisir !

P1400948

P1400984

P1400929

Dedham est très fleurie. Ici des "bluebells", jacinthes des bois ou Jacinthes sauvages (Hyacinthoides non-scripta)

P1400930

P1400937

Curiosité !

P1400942

En liberté dans un champs d'orties !

P1400964

P1400985

Nous y voilà ! Nous allons prendre enfin notre bateau ... lol !

P1400986

P1400987

P1400934

Non, nous n'irons pas en barque ...(surtout pas avec celle-là ... ahahaha !) ...

P1400990

P1400991

P1400992

P1400993 Une croisière sur La Stour

... mais avec ce petit bateau à moteur électrique.

P1400999

Des canards "Steicher". Leur bec vert caca d'oie les distingue des Colverts. On les appelle également Welsh Harlequin (Arlequin gallois), ou Abocat-ranger

Ce canard est issu d’une sélection de couleur dans la race Campbell kaki. Il existe plusieurs races fort semblables au Streicher , dont 2 en Grande Bretagne. Si ses origines sont au Pays de Galles c’est par des éleveurs allemands que ce canard a été sélectionné. Streicher, en allemand, signifie « vagabond ». Il s’est répandu dans les années suivant la guerre de 1914-1918. https://becsetplumes.wordpress.com/category/canards/

P1410012

Paysage au bord de la Stour

P1410012 0

Le même "façon tableau à la John Constable" ... lol !

P1410013 Magnifiques saules

Magnifiques saules ...

P1410014

... aux troncs tortueux !

P1410015

P1410016

Chênes centenaires

P1410037

Ah de belles vaches (pas habituée à en voir dans le sud de la France ... lol) !

P1410040

Meuuuh !

FLATFORD

P1410050

Bridge Cottage (chaumière du pont de Flatford) 16e siècle

P1410053 Bridge Cottage (chaumière du pont de Flatford) 16e s

P1410054

 

P1410055

P1410179

Ces toits de chaume sont surprenants. Le "tressage" et les "fantaisies" du faîte sont fort jolis et je n'en avais jamais vu de pareil.

P1410058

De quoi se tordre le cou ....!!!!

P1410081

La pause avant le retour ...

P1410082

Une martelière (a lock)

P1410083

A peu près la même en 1826 peinte par J. Constable


UN PETIT TOUR AU JARDIN "BIO" DE FLATFORD

La principale différence avec l'agriculture biologique réside dans le fait que le jardinage, qui peut n'être qu'une activité de loisirs, est soumis à d'autres contraintes économiques que celles de l'agriculture.

Par rapport au jardinage classique, les principales différences portent sur :

  • la suppression des intrants chimiques : pesticides, herbicides, acaricides..., qui outre les problèmes de pollution sont une dépense coûteuse. (Le jardinier amateur a d'ailleurs souvent tendance à forcer sur les doses [réf. souhaitée]. Il faut noter cependant que tous les pesticides ne sont pas accessibles aux jardiniers amateurs, les produits vendus dans les chaînes de distribution grand public étant limités aux moins nocifs.)

  • la démarche biologique présente l'avantage de limiter les dépenses à leur strict minimum, essentiellement les outils et les semences. Ces dernières pouvant souvent être produites par le jardinier lui-même.

  • les semences devraient, pour respecter les lois en vigueur pour la culture biologique, être issues de l'agriculture biologique (le champ d'application de ces lois ne couvre cependant pas l'activité de jardinage à usage strictement personnel - à vérifier).

  • pour la fertilisation, le recours privilégié au compost, c'est-à-dire à l'ensemble des résidus de la culture ou issus de la table (plantes coupées, résidus de consommation légumières... sauf les os qui peuvent cependant être broyés).

Des méthodes respectueuses de la nature et de la santé

Pour remplacer l'utilisation de produits chimiques, de nombreuses solutions existent :

  • Privilégier la Lutte biologique ou la Lutte intégrée souvent aussi efficace que la lutte chimique et moins toxique pour le consommateur.

  • Favoriser les Cultures associées pour bénéficier des interractions bénéfiques entre plantes.

  • Utilisation du Purin d'ortie et autres préparations naturelles.

  • Compostage des déchêts pour disposer d'un terreau de qualité

  • Favoriser le développement des Organismes auxiliaires en protection des cultures

  • Récupération des eaux de pluie pour économiser l'eau et alléger sa facture.

  • Entretien du sol respectueux du vivant. Les micro-organismes qui vivent en profondeur meurent lorsqu'ils sont ramenés à la surface. Ceux qui ont besoin d'oxigène meurent quand on les enterre. Il convient donc d'aérer la terre sans la retourner. En outre, protégeons le sol des intempéries en maintenant autant que possible la couverture végétale et en paillant, ce qui aura aussi le bénéfice de limiter les arrosages.

 P1410131

P1410134

P1410136

P1410137

P1410140

P1410142

Pour mon bonheur, j'ai pu admirer des myosotis à foison !

P1410143

P1410145

Un tunnel de saules du meilleur effet

P1410146

P1410151

Primevère officinale (Primula veris). Elle est parfois appelée la Brérelle, le Coqueluchon, le Coucou, l’Herbe à la paralysie, l’Herbe de saint Paul, la Primerolle, la Primevère de printemps ou la Printanière et plus rarement la Primevère vraie.

P1410161

Nivéole d’été (Leucojum aestivum)

P1410163

Un pinson des arbres

P1410242

Ce tronc "pleure" sa sève avec élégance ...

P1410246

P1410280


ALLONS VERS LE MOULIN DE FLATFORD

map_flatford_norm

P1410187

Une magnifique grange à grains. J'ai craqué pour cette bâtisse !

P1410189

P1410192

P1410194

P1410199 Ferme du 15ème s

Ferme du 15ème siècle

P1410201 willy lott house

Au fond à gauche, la maison de Willy Lott.

A droite (on ne le voit pas ici), se trouve le moulin de Flatford peint par J. Constable (peinture et photo ci-dessous).

Willy Lott (1761-1849) était un fermier qui a travaillé les 39 acres autour de Flatford qui composent la ferme Gibbeon. Il vivait dans une maison mitoyenne à la terre agricole qui, longtemps après sa mort, a été appelée « la Maison de Willy Lott ». La famille de Willy Lott vivait dans cette maison et Willy y est né. Un regain d'intérêt pour John Constable dans les années 1920 a conduit à une certaine restauration superficielle afin que les visiteurs à Flatford puissent voir l'extérieur de celui-ci en bon état. C'est à cette époque que la maison a été rebaptisé Maison de Willy Lott. Cependant, en 1925, elle était dans un tel état de ruine qu'elle a été offerte à la National Trust dans l'espoir qu'elle puisse être sauvée. La maison de Willy Lott et Flatford Mill ont finalement été achetés par M. Thomas Parkington, un constructeur philanthrope d'Ipswich. Thomas Parkington a accepté de réparer et de la maintenir pendant sa vie et de la donner à la National Trust à sa mort, comme un hommage à la mémoire de John Constable. En 1943, Thomas Parkington est mort en quasi-faillite et le National Trust a accepté d'acheter Mill Flatford. … En 1946, le National Trust a loué la maison de Willy Lott, Flatford Mill Valley Farm au Conseil des études sur le terrain qui utilisent encore aujourd'hui les bâtiments pour accueillir les groupes scolaires, les familles et les personnes qui souhaitent étudier dans cet environnement unique.

https://www.nationaltrust.org.uk/flatford/features/willy-lotts-house-at-flatford

P1410202 John_Constable la charette à foin à g willy lott house (1821)

"La charette à foin" et à gauche la maison de Willy Lott -  John Constable (1821)

P1410209

Encore un joli couple de canards "Steicher"

P1410210

P1410218

P1410221

Leurs plumes sont vraiment imperméables, preuve en est !

P1410196 Flatford mill built in 1733

Le moulin de Flatford construit en 1733 et au fond à gauche, la maison de Willy Lott

P1410197

P1410198

P1410203 Flatford Mill, East Bergholt built in 1733

Le moulin de Flatford dans son entier

C'est un coup de chance que j'aie pris cette vue du moulin ...

P1410204 John_Constable_-_Flatford_Mill_-_Google_Art_Project_(2395103)

... car voici une oeuvre de John Constable qui le représente sous le même angle !

J'espère que vous avez "fait une agréable balade". La prochaine, A NOTRE RETOUR DU PAYS BASQUE, sera consacrée à un magnifique jardin anglais : "THE BETH CHATTO GARDENS" à Colchester (Essex).

00 00ABLOG1