A VOS MOLETTES ... !

Comme je vous l'ai écrit lors de mon "melting pot" anglais, j'avais bien calculé le jour pour aller en balade à Londres ! C'était une journée bleue et un peu moins froide que les jours précédents !

DSC01379 [Résolution de l'écran]

Nous avons pris un train à la gare de Romford pour nous rendre dans la City.

DSC01385 [Résolution de l'écran]

DSC01387 [Résolution de l'écran]

Je savais par notre fils que nous passerions à proximité du terrain des Jeux Olympiques et que nous pourrions voir par conséquent la "Tour Orbit", symbole des Jeux Olympiques 2012.  Elle m'interpellait par sa folle architecture de "Tour Eiffeil ivre" ... Le train roulant assez vite, j'ai cliqué presque à l'aveugle et voici le résultat =

DSC01396 [Résolution de l'écran]

L'un des stades olympiques

DSC01399 [Résolution de l'écran]

Tour Orbit symbole des Jeux Olympiques de Londres

La tour d’acier, dessinée par Anish Kapoor et Cecil Balmond, et financée en majeure partie par ArcelorMittal, a été inaugurée le 11 mai sur le site olympique de la capitale britannique. Ce géant d’acier de plus de 115 mètres de haut permettra, après les JO, de pouvoir accueillir jusqu’à 1 million de visiteurs annuels.

La « tour Eiffel ivre », comme la surnomme déjà ironiquement certains Anglais, a été inaugurée le 11 mai au Parc Olympique de Stratford à Londres. Du haut de ses 115 mètres de haut elle est la plus haute sculpture du Royaume-Uni, surpassant Big Ben.

Deux milles tonnes d’acier, dont 63% recyclés, 35.000 boulons et 19.000 litres de peintures ont été nécessaires pour construire l’édifice. La tour, immense boucle d’acier distordue, dispose de deux plateformes intérieures de 300 m2 offrant une vue panoramique sur Londres, avec une visibilité de 30 km à la ronde. Pour desservir les plateformes, deux ascenseurs de 21 places sont capables de prendre en charge 600 personnes par heure. Enfin, l’infrastructure est intégralement accessible aux personnes handicapées. Le projet de 28,1 millions d’euros a été financé à hauteur de 24,3 millions par ArcelorMittal, le reste étant apporté par les autorités du Grand Londres (GLA).

Ce projet provient d’une volonté affichée, dès 2008, du maire de Londres de profiter des J.O. pour faire édifier « quelque chose d’exceptionnel pour distinguer le paysage est-londonien » dans le Parc Olympique de Stratford. Après un concours ayant rassemblé une cinquantaine de projets entre 2009 et 2010, c’est finalement la Tour Orbit d’Anish Kapoor et Cecil Balmond qui a été sélectionnée. La construction s’est étalée sur un an, de novembre 2010 à novembre 2011, la structure ayant été édifiée sans échafaudage, uniquement à l’aide de grues.

Selon Anish Kapoor, la structure de la tour évoque « le voyage du sportif vers le sommet, elle est une spirale sans fin qui aspire à toucher le ciel ». Anish Kapoor est un artiste sculpteur connu notamment pour ses travaux à mi-chemin entre l’art et l’architecture comme, entre autres, la Cloud Gate du Millenium Park de Chicago. ...

La tour a un potentiel d’attraction estimé à un million de visiteurs par an. Pour le maire de Londres, « la tour Orbit est un symbole de croissance et de prospérité, destinée à attirer les investissements ». La région de Newham, après avoir bénéficié des investissements dus aux Jeux Olympiques, est destinée à l’horizon 2014 à devenir un espace de loisirs, avec cinémas, expositions, commerces, pour redynamiser le tissu économique de cet ancien bastion ouvrier à la traîne.

Fiche technique de la tour Orbit

Acier nécessaire à la construction : 2.000 tonnes
Nombres de boulons de la tour : 35.000
Peinture utilisée : 19.000 litres
Hauteur : 115 mètres
Coût total : 28,1 millions d’euros
Laps de temps de construction : 1 an

Source : Batiactu

http://projets-architecte-urbanisme.fr/tour-arcelor-mittal-orbit-londres-jeux-olympiques/

DSC01411 [Résolution de l'écran]

Après un assez court trajet, la City et ses buildings étaient en vue et je "trépignait" d'impatience ... lol !

DSC01418 [Résolution de l'écran]

Nous sommes arrivés dans la jolie gare de Liverpool Street ...

DSC01425 [Résolution de l'écran]

La gare de Liverpool Street (Liverpool Street station ou London Liverpool Street en anglais) est située à Londres dans la City of London, le quartier financier de la capitale britannique. La station souterraine de Liverpool Street la relie au métro de Londres........ La gare de Liverpool Street a été inaugurée par la compagnie Great Eastern Railway le 2 février 1874 mais elle ne fut totalement opérationnelle qu'à partir du 1er novembre 1875. La gare d'origine, située à Bishopsgate, a par la suite été fermée au transport de passagers et a rouvert en tant que gare de marchandises en 1881 mais elle fut détruite par un incendie le 5 décembre 1964. Le site est actuellement en cours de réaménagement dans le cadre de l'extension de la East London line du métro de Londres. Les plans de la nouvelle gare ont été dessinés par l'ingénieur en chef de la compagnie Great Eastern, Edward Wilson, et le bâtiment construit par l'architecte britannique Charles Barry, Jr. sur le site qu'a occupé le Bethlem Royal Hospital du XIIIe au XVIIe siècles. ... Aujourd'hui, les trains doivent affronter une très forte pente pour sortir de la gare et retrouver le réseau de surface. Cette gare fut le premier endroit de Londres à être touché par un Gotha G allemand durant la Première Guerre mondiale. Le bombardement de mai 1917 tua 162 personnes. WIKIPEDIA.

DSC01421 [Résolution de l'écran]

... dont les colonnades m'ont fait penser à l'art byzantin

DSC01421 (2) [Résolution de l'écran]

Entre 1985 et 1992, la gare subit d'importants travaux. Les quais furent modifiés et de nouveaux guichets souterrains furent construits mais la façade, les piliers en acier de l'époque des locomotives à vapeur et l'hommage aux employés de la Great Eastern Railway morts pendant la Grande Guerre furent conservés. La gare a officiellement été ré-inaugurée par la reine Élisabeth II en 1991

 DSC01424 [Résolution de l'écran]

DSC01423 [Résolution de l'écran]

Kindertransport est une opération humanitaire menée par la Grande-Bretagne neuf mois avant la Seconde Guerre mondiale, et au cours de laquelle elle accueillit près de 10 000 enfants principalement juifs d'Allemagne, d'Autriche, de Tchécoslovaquie et de la ville de Dantzig. Les enfants furent placés dans des familles d'accueils anglaises, des pensions et des fermes. WIKIPEDIA

Le mémorial de Frank Meisler se trouve devant la gare de Liverpool Street, à Londres

Le mémorial de Frank Meisler se trouve devant la gare de Liverpool Street, à Londres. PHOTO WIKIPEDIA.

DSC01434 [Résolution de l'écran]

 Après quelques stations de métro, nous sortons à TOWER HILL =

0 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

En haut photo Jo, en bas photo Wikipédia

A peine le pied posé sur la dernière marche en sortant de cette station, la surprise est complète car nous arrivons sur une esplanade ronde dont un magnifique cadran solaire occupe le centre et d'où la vue est imprenable sur La Tour de Londres (le château-fort anglais) et les alentours =

DSC01440 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

DSC01441 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Ce cadran solaire retraçe les faits marquants de la ville de Londres depuis la fondation de la Tour de Londres. 

Au sol, un gigantesque cadran solaire, où sont retracées les grandes dates de l’histoire de la ville, depuis l’édification du vénérable monument, en l’an 1066. . C’est à la Tour de Londres que l’identité nationale de l’Angleterre s’est forgée, à commencer par cette première conquête du pays par le Duc de Normandie, Guillaume le Conquérant au XIème siècle.

DSC01443 2 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

 L'église All Hallows-by-the-Tour, l'une des plus anciennes église de Londres

Fondée en 675 par l'abbé saxon de Barking, l'église prend pendant de nombreuses années le nom de All Hallows Barking (La Toussaint de Barking). Elle est agrandie et reconstruite plusieurs fois entre les XIe et XVe siècles. Du fait de sa proximité vis-à-vis de la Tour de Londres, elle fait l'objet d'une attention particulière de la part de la famille royale. Édouard IV en fait une chapellenie royale (royal chantry ). Les prisonniers décapités à la Tour sont temporairement inhumés à All Hallows. En 1649, une explosion survenue dans ses environs l'endommage sérieusement ; la tour ouest est détruite. L'église est sauvée de peu lors du Grand Incendie de 1666 par l'amiral William Penn qui fait démolir les maisons entourant l'édifice pour créer une zone coupe-feu. Restaurée dans la deuxième partie du XIXe siècle, l'église est devastée par les bombardements allemands pendant le Blitz. Elle fait ensuite l'objet d'une profonde restauration et l'église est à nouveau dédicacée en 1957. Les murs extérieurs de l'église sont du XVe siècle. Un portail du VIIe siècle est un vestige de la première église saxonne.........

Voir l'article du Wikipédia anglais consacré à All Hallows-by-the-Tower.

DSC01443 1 [Résolution de l'écran]

DSC01443 [Résolution de l'écran] (2)

DSC01453 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Hommage à William Penn qui a été baptisé à l'église All Hallows-by-the-Tour

William Penn naît dans une famille anglaise des plus aisées. Son père est un héros de la marine anobli, l'amiral Sir William Penn ; sa mère, Margaret Jasper, la fille d’un marchand de Rotterdam. Élève brillant, le jeune William dévie cependant de la voie qui lui semble promise en adhérant aux principes du quakerisme.... Il est est le fondateur de la Province de Pennsylvanie, qui deviendra plus tard l'État américain de Pennsylvanie. WIKIPEDIA

DSC01476 [Résolution de l'écran]

Les vestiges du passé côtoient avec bonheur (quoiqu'en disent certains ...) les buildings avoisinants et ceci pour mon plus grand plaisir visuel !

DSC01478 [Résolution de l'écran]

Ici réunis = l'église, deux gratte-ciels en construction, la pointe du "Cornichon" et le monument du Trinity Square Garden que vous pourrez voir à son avantage un peu plus bas.

DSC01442 [Résolution de l'écran]

Ah ce "Cornichon" (30 St Mary Axe ou Swiss Re Building), quelle forme intéressante ! De plus, il est écologique (lire le texte ci-dessous) et cela n'est pas pour déplaire ...

Le 30 St Mary Axe (ou Swiss Re Building) est un gratte-ciel situé dans le quartier d’affaires de la City de Londres. En référence à sa forme, les Londoniens ont pris l'habitude de l'appeler the Gherkin (le cornichon), voire de le comparer à un objet phallique. Il a été ouvert le 28 avril 2004 et a été conçu par le cabinet d’architectes de Norman Foster pour Swiss Re. … Ses concepteurs revendiquent le titre de premier gratte-ciel écologique du Royaume-Uni. Haut de 180 mètres et de 41 étages, sa forme aérodynamique permet d’utiliser le vent dans le système de ventilation de l’immeuble, été comme hiver ; cette forme emploie des alvéoles, une structure de façade en spirale et la forme d’un cornichon (gherkin). Entre 12 et 25 °C et avec un vent modéré, des stations météo gèrent l’ouverture des fenêtres. Si la température varie en dessous ou au-dessus de ces températures, la ventilation naturelle est complétée par le chauffage ou le rafraîchissement de l’air. À l’intérieur, les étages sont organisés en étoile à six branches pour que l’ensemble des locaux bénéficie de la lumière extérieure. Le système de ventilation et l’organisation interne des locaux permettent des économies d’énergie. L’idée d’en faire un immeuble respectant l’environnement aboutit également à la quasi-absence de parcs de stationnement auto (18 places) au profit d’un grand parc pour vélos. Ceci incite les employés des entreprises installées dans le gratte-ciel à utiliser les transports en commun ou le vélo ; ce qui renforce la politique de limitation de la circulation automobile mise en place par la municipalité dans le centre de Londres sous la forme d’un péage. … WIKIPEDIA

DSC01442 1 [Résolution de l'écran]

DSC01442 4 [Résolution de l'écran]

Et quand il émerge  des vieilles pierres tel un obus, cela semble irréel !

DSC01444 1 [Résolution de l'écran]

J'ai moins aimé "The Shard"

The Shard, c'est-à-dire l'« éclat », l'« esquille » (de verre), anciennement The London Bridge Tower, est un gratte-ciel de bureaux et de logements de luxe situé dans l'arrondissement (borough) de Southwark, sur la rive sud la Tamise, face à la City de Londres, et inauguré le 5 juillet 2012. Le nom The Shard fut donné à la tour à la suite des critiques qu'elle avait essuyées de la part d'English Heritage, qui affirmait que le bâtiment serait comme « un éclat de verre transperçant le cœur du vieux Londres » (A shard of glass through the heart of historic London). Cette tour, qui au moment de son inauguration est l'immeuble le plus haut (309,60 m) du Royaume-Uni et de l'Union européenne,appartient à un fonds d'investissement du Qatar et a coûté 1,8 Mds d'euros. L'architecte Renzo Piano en est l'auteur. The Shard a ouvert ses portes au public le 1er février 2013, deux étages étant réservés aux visites payantes, permettant ainsi d'offrir une des plus belles vues sur la capitale anglaise ! WIKIPEDIA.

DSC01444 6 [Résolution de l'écran]

DSC01444 7 [Résolution de l'écran]

DSC01450 [Résolution de l'écran]

DSC01470 [Résolution de l'écran]

La mairie de Londres

DSC01470 1 [Résolution de l'écran]

LA TOUR DE LONDRES (LE CHÂTEAU-FORT)

DSC01446 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

De l'esplanade et malheureusement en contre-jour, le château imposant et rempli d'histoire s'offre à nos yeux !

DSC01447 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Zoom

DSC01448 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Zoom

DSC01451 [Résolution de l'écran]-001

Nous quittons enfin ce promontoir pour aller à la découverte des "vieilles pierres" =

DSC01456 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Et Hop, un "petit bout" de Tower Bridge en passant ...

DSC01457 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

MARCHEZ DANS NOS PAS !

DSC01458 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Trinity Square Garden

DSC01458 [Résolution de l'écran] 1 [Résolution de l'écran]

Cet immeuble du Trinity Square Gardens donnant sur Tower Hill (mais dépendant administrativement de la City), construit en 1922 abrita et jusqu'en 2006 le Port of London Authority (organisme gestionnaire du Port de Londres). C'est devenu depuis un hôtel de luxe. WIKIPEDIA.

DSC01458 [Résolution de l'écran] 2

DSC01464 [Résolution de l'écran] 2

La Tour de Londres = le château-fort anglais

La célèbre Tour de Londres est aujourd’hui un musée, où sont gardés les joyaux de la couronne ... Le contraste entre ce vieux château-fort impeccablement conservé et restauré et les gratte-ciels modernes est saisissant, les époques se mélangent ici en un seul quartier. ...

En sortant du métro Tower Hill, situé sur la colline éponyme, on oublie facilement que c’était à cet endroit que les exécutions des peines capitales avaient lieu, mais la Tour de Londres, située de l’autre coté de la route, permet de nous rappeler à notre bon souvenir que cet endroit est occupé depuis des temps immémoriaux. En effet, c’est à Tower Hill que les archéologues on retrouvé des traces d’occupation humaine datant de l’âge de bronze, c’est également ici que le premier village romain de Londinium fut construit, puis détruit et incendié par la reine Boadicée au premier siècle de notre ère.

La fondation de la Tour de Londres

L’Histoire d’Angleterre est intimement liée à celle de France, depuis que l’époque lointaine où les Celtes occupaient les deux cotés de la Manche. En 1066, le Duc de Normandie, descendant des vikings installés en Normandie, réclame pour lui le trône d’Angleterre, laissé vacant à la mort d’Edouard le Confesseur. A l’issue de la guerre qui s’en suivra, Guillaume sortant vainqueur, il lui faut marquer les esprits et asseoir son autorité en construisant une forteresse impressionnante, imprenable et stratégique : la Tour de Londres.

... Durant les premiers siècles de son histoire, la forteresse servira simultanément de résidence royale et de prison. ... La Tour de Londres, ce n’est donc pas une tour, mais plusieurs tours, avec au centre la plus grande de toutes, la White Tower, Tour Blanche....

La Tour de Londres devait, pour Guillaume le Conquérant, intimider les anglo-saxons et les londoniens. Sa masse imposante symbolisait le pouvoir normand établit en terres anglaises. Les normands pouvaient ainsi contrôler la population de Londres. ...

Fonctions de la Tour de Londres

Pendant la Renaissance, la Tour de Londres connu l’abandon des élites dirigeantes, comme un peu partout en Europe. Les rois et reines ne voulaient plus habiter dans ces austères demeures, aux fonctions essentiellement défensives, ne laissant que très peu de place pour le confort. Avec les Tudor, la Tour de Londres, délaissée, servira désormais principalement d’arsenal militaire et de prison. Elle gagnera petit à petit une sinistre réputation de lieu de tortures. Cette réputation est exagérée, même si la Tour de Londres en joue encore aujourd’hui. Le personnage historique Guy Fawkes est sans doute aujourd’hui le plus célèbre des torturés de la Tour de Londres . ...

Mais la forteresse n’avait pas que de simples fonctions répressives : c’était également l’endroit où l’on frappait monnaie, depuis les débuts de la monarchie normande, jusqu’au déménagement du XIXème siècle. ...

Les joyaux de la Couronne

La Tour de Londres, symbole de la puissance de la monarchie depuis l’établissement de Guillaume le Conquérant, possède encore une fonction majeure : garder les joyaux de la couronne britannique, depuis le XIIIème siècle et le roi Henri III. Le public peut voir ces fabuleux joyaux depuis 1669. ...

Les chiffres sont éloquents, et on comprend le pourquoi de cet engouement : les joyaux de la couronne, ce sont avant tout 23578 pierres précieuses ! La « Imperial State Crown » (Couronne impériale d’apparat) à elle seule présente 2868 diamants, 273 perles, 17 saphirs, 11 émeraudes et 5 rubis. C’est ici aussi que l’on peut admirer le plus gros diamant taillé du monde, le « First Star of Africa », issu du Cullinan, le plus gros diamant jamais découvert au monde. Il est monté sur le sceptre impérial. Ces symboles monarchiques sont encore utilisés par la les souverains anglais lors des couronnements.

Patrimoine Mondial de l’Humanité

La Tour de Londres, officiellement nommée « Her Majesty’s Royal Palace and Fortress the Tower of London » n’abrite plus de souverain anglais depuis Jacques Ier, il y a 500 ans, mais reste un lieu majeur de l’histoire anglaise et européenne. A ce titre, l’UNESCO attribua en 1988 au monument le titre de Patrimoine Mondial de l’Humanité. C’est un lieu où les anglais viennent à la rencontre de leur Histoire, où les traditions semblent immuables depuis des siècles. Les gentils « guides touristiques » que nous pouvons voir, habillés de curieuse façon, sont en fait les gardiens de ces traditions : ce sont les Yeomen Warders, plus connus sous le nom de Beefeaters. Ils sont les gardes de la Tour de Londres depuis 1485 et sont encore aujourd’hui recrutés parmi les vétérans de l’armée britannique. …

http://voyager-comme-ulysse.com/tour-de-londres/

DSC01464 0 [Résolution de l'écran]

DSC01465 0

DSC01465 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran] 1

 

DSC01474 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Je ne saurais dire ce qu'il y avait dans ces anciens bâtiments en briques mais le contraste est assez étonnant entre les buildings en arrière plan et le château moyenâgeux qui leur fait face !

DSC01474 [Résolution de l'écran] 1

 La queue pour visiter le château ! Même si nous en avions eu le temps, cela nous aurait refroidis ...

DSC01474 [Résolution de l'écran] 2

 

DSC01474 [Résolution de l'écran] 3

 

DSC01481 - Copie

 

DSC01481 une redoutable entrée [Résolution de l'écran]

DSC01482 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Les fameux Daffodil, emblème du Pays de Galles

DSC01483 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Lion et lionnes magnifiquement reproduits et recouverts de grillage ! Il y a d'autres animaux de cette composition dans le château que nous n'avons malheureusement pas eu le temps de visiter ...

La Ménagerie = un peu partout dans le monument, on peut voir des reproductions d’animaux, mis en situation, comme s’ils étaient vivants. C’est un rappel, pour le visiteur, que pendant de nombreux siècles, la Tour de Londres, en plus d’être une résidence royale, une prison, une forteresse, le siège de la Monnaie Royale, était également une ménagerie où l’on gardait les animaux exotiques....

DSC01482 [Résolution de l'écran] 0

DSC01486 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

DSC01485 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Vestige d’une des poternes médiévales de Tower Hill (large porte médiévale donnant accès à la Cité) découvert lors de la construction du passage souterrain de Tower Hill.

DSC01488 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Ce symbole sur le portail du monument est celui de la reine Elisabeth II du Royaume-Uni. Le R vient du latin "Regina", reine.

DSC01464 [Résolution de l'écran] 3 1

Quand je vous disais que nous avions eu une chance folle d'avoir un ciel si bleu !!!

DSC01496 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Ces deux étourneaux n'étaient vraiment pas sauvages et se sont même laissés photographier en prenant la pause ... lol !

DSC01499 [Résolution de l'écran]

DSC01514 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

DSC01527 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

Un dernier regard "bleu" vers le château et ses belles tours et nous allons admirer le pont (Tower Bridge) =

0 t [Résolution de l'écran]

 

0

Photo WIKIPEDIA.

1 FOOT = 30,48 cm

1 FOOT = 30,48 cm

La Nécessité d’un Nouveau Pont

A l'origine, le London Bridge était le seul pont traversant la Tamise. Lorsque Londres se développa, on construisit d'autres ponts mais ils étaient tous à l'ouest du London Bridge puisque toute la zone située à l'est de celui-ci était devenue un port effervescent. Au XIXème siècle, l'est de Londres connut un fort développement démographique et la population demanda la construction d'un pont à l'est du London Bridge car les déplacements pour les piétons et les véhicules pouvaient tarder plusieurs heures. Finalement, en 1876, la « City of London Corporation », responsable de cette partie de la Tamise, décida qu'il fallait résoudre rapidement le problème. ...

Le Choix d’un Projet

La « City of London Corporation » devait faire face à un défi majeur : construire un pont en aval du London Bridge sans interrompre le trafic fluvial. Pour réunir autant d'idées que possible, le « Special Bridge or Subway Committee » (comité spécial pour la construction d’un pont ou d’un passage souterrain) fut formé en 1876 et un concours public fut organisé pour concevoir un nouveau moyen de franchir la Tamise.

Plus de 50 propositions furent retenues et examinées ; vous pourrez voir certaines d'entre elles lorsque vous visiterez l'Exposition Tower Bridge. Cependant, il fallut attendre octobre 1884 pour que Horace Jones, architecte de la ville, et John Wolfe Barry présentent le projet qui fut finalement retenu pour le Tower Bridge.

La Construction du Pont

Il fallut 8 ans, 5 entrepreneurs principaux et le travail acharné de 432 ouvriers pour construire le Tower Bridge.

Deux piliers massifs furent coulés dans le lit du fleuve pour supporter la construction. Il fallut plus de 11 000 tonnes d'acier pour la structure des tours et les passerelles. Un revêtement de granite de Cornouailles et de pierre de Portland fut alors ajouté, pour protéger la charpente métallique sous-jacente mais aussi améliorer l’apparence du pont.

Son Fonctionnement à l’époque et de Nos Jours

A l’époque de sa construction, le Tower Bridge était le pont à bascule le plus grand et le plus sophistiqué de l’histoire. Il fonctionnait grâce à un système hydraulique, utilisant la vapeur pour alimenter les énormes appareils de pompage. L'énergie obtenue était alors stockée dans six énormes accumulateurs afin de pouvoir être utilisée immédiatement lorsqu'il fallait relever le pont. Les accumulateurs alimentaient les machines d'entraînement qui soulevaient et abaissaient les bascules. Malgré la complexité du système, il ne fallait que quelques minutes pour que les bascules atteignent leur inclinaison maximum à 86 degrés.

De nos jours, les bascules utilisent encore une alimentation hydraulique mais depuis 1976 elles fonctionnent à l'huile et à l'électricité et non plus à la vapeur. …..... http://www.towerbridge.org.uk/TBE/FR/BridgeHistory/

DSC01492 [Résolution de l'écran]

Malheureusement toujours en contre-jour ... grrr !

DSC01512 4 presque en entier [Résolution de l'écran]

Quelques clichés pour faire "comme si vous y étiez" ...

DSC01512 1 [Résolution de l'écran]

DSC01512 0 1 [Résolution de l'écran]

DSC01512 2 D [Résolution de l'écran]

DSC01515 [Résolution de l'écran]

Curieusement pas de bateau mais ... des vagues et ... des mouettes !!!

La Tamise (en anglais : River Thames) est un fleuve coulant au sud du Royaume-Uni qui se jette dans la Mer du Nord. D’une longueur totale de 346 kilomètres, c’est le plus long fleuve dont le cours se trouve entièrement en Angleterre et le second plus long pour le Royaume-Uni (après le Severn). ...

River_Thames_and_surroudings_2-fr

La marée remonte jusqu’à Teddington Lock. Le bassin versant recouvre une grande partie du sud-est et de l’ouest de l’Angleterre. La Tamise est alimentée par de nombreux affluents et est parsemée de plus de 80 îles. La faune et la flore y sont très variées, grâce à de grandes étendues d’eau douce et d’eau de mer à la fois.

L’activité humaine a profité de la Tamise pendant des milliers d’années pour en tirer son eau, sa nourriture, et son énergie. Le fleuve est une voie commerciale majeure pour le commerce international grâce au port de Londres, et le système britannique des canaux permet d’en faire profiter le reste de son cours. La position stratégique de la rivière en a fait un lieu central de l’histoire du Royaume-Uni (John Burns parle d’histoire liquide)....

Malgré sa largeur, de nombreux ponts, ainsi que des tunnels, la traversent dans la capitale (Chelsea, Vauxhall, Westminster, Waterloo, London Bridge, Tower Bridge La Tamise mesure à cet endroit 272 m de large. ). Le seul pont en aval de Londres est le Queen Elizabeth II Bridge inauguré en 1991.

À environ 90 kilomètres de la mer, en amont de Londres, le fleuve commence à montrer des signes de l'activité de la marée. À Londres, l'eau est légèrement saumâtre à cause du sel de mer. …

L'abbaye de Westminster et le palais de Westminster ont été construits sur ce qui formait à l'origine une île de la Tamise, l'île de Thorney, avant que des travaux de remblaiement ne soient entrepris. WIKIPEDIA

DSC01519 [Résolution de l'écran]

DSC01542 0 D [Résolution de l'écran]

DSC01542 2 1 D [Résolution de l'écran]

DSC01542 2 4 D [Résolution de l'écran]

Tour gauche

DSC01542 2 G [Résolution de l'écran]

Tour droite

DSC01542 5 G [Résolution de l'écran]

DSC01544 [Résolution de l'écran]

DSC01544 0 [Résolution de l'écran]

Détails

DSC01545 [Résolution de l'écran]

DSC01547 [Résolution de l'écran]

Vue d'en dessous ...

DSC01548 [Résolution de l'écran]

Nous franchissons la lourde porte sous Tower Bridge pour avoir une autre vue ...

DSC01549 [Résolution de l'écran]

DSC01554 [Résolution de l'écran]

C'est pas mal non plu ... lol !

DSC01550 [Résolution de l'écran]

 

DSC01556 [Résolution de l'écran]

Un dernier regard et la visite est presque terminée (!). Nous retournons à la station de métro pour d'autres aventures en images ...

DSC01476 1 [Résolution de l'écran]

Quelques reflets "souvenirs" dans les vitres en passant ...

DSC01565 [Résolution de l'écran]

... The Shard en arrière plan d'un mur vieux de plusieurs siècles ...

DSC01569 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

... une amusante girouette "marine" ...

DSC01563 [Résolution de l'écran] [Résolution de l'écran]

... la marina "Ste Katharine Docks" ...

St Katharine Docks construit près du fleuve de la Tamise au XIIe siècle, se situe à seulement quelques centaines de mètres de la Tour de Londres et de Tower Bridge. Cette marina londonienne atypique, renouvelée durant les années 60 et 90, pour être aujourd’hui un lieu de mode, était à l’origine, un endroit qui servait à décharger et faire transiter les marchandises commerciales.

DSC01566 empereur J César

... et c'est Jules César qui terminera ce message comme il se doit puisqu'il est raconté par Shakespeare que la Tour de Londres occupe l’emplacement d’une ancienne place forte érigée par l'empereur !

JE VOUS SOUHAITE UN WEEK-END TOUT BLEU !