1.500 ème MESSAGE !!!!!

Puisqu'il semblerait, au lire des commentaires, que les photos du mont Fuji ne soient pas assez surprenantes (...!!! ...), voici d'autres lieux japonais que nous avons visités. En espérant qu'ils aient votre appréciation ... ? .....

BAMBOUS GÉANTS D'ARASHIYAMA

POUR VOIR LES PHOTOS EN MEILLEURE RÉSOLUTION, UN CLIC !!!

0

 

1

La forêt de bambous de Sagano à Kyoto

La bambouseraie d'Arashiyama est le nom usuel donné à la forêt de bambous géants de Sagano, située près du pont Togetsukyo au nord-ouest de Kyoto. Très prisée des touristes et photographes amateurs, la courte et magique traversée se fait à pieds sur environ 500 mètres.

La fameuse forêt de bambous de Kyoto se classe sans nul doute, avec les torii de Fushimi Inari Taisha ou encore le Ginkaku-ji (PAS VU MAIS UN SIMILAIRE) . Sa popularité est telle qu'elle dépasse allègrement les frontières du Japon ; ainsi, on la retrouve fréquemment sur des listes des plus beaux endroits sur Terre, ou encore des choses à voir absolument de son vivant.

Et pour cause, si cette bambouseraie n'est certainement pas la seule dans la région de Kyoto, elle reste probablement la plus grande et sa balade offre une magnifique échappée. Puisque le seul chemin d'ouest en est tracé entre les arbres s'étend sur environ 500 mètres de long, et vue la relative étroitesse des lieux, ces dernières années il relève souvent de la gageure de réaliser des photos vides de visiteurs.

Le plus difficile reste peut-être encore d'apprécier le bruissement délicat de l'air glissant entre les bambous, faisant plier délicatement leurs hautes cimes flottant au gré du vent. Au cœur de ces centaines d'arbres immenses, le soleil se glisse entre des plantations parfois très denses, au diamètre souvent épais. Le tableau global offre une ambiance inimitable, à laquelle les photos ne rendent certainement pas hommage.

Au Japon, le bambou peut être considéré comme un symbole de force ; il permettrait de repousser les mauvais esprits. Cela explique probablement pourquoi la bambouseraie d'Arashiyama est encerclée par les entrées du jardin et templeTenryu-ji - VOIR MON MESSAGE ICI = http://laurejo.canalblog.com/archives/2017/11/07/35845066.html

https://www.kanpai.fr/kyoto/foret-bambous-arashiyama

 

P1060945

La rivière Katsura au fort courant suite aux dernières pluies torrentielles

 

P1060947-001

Pont Togetsukyo

 

P1060951

P1060954

P1060965

P1060966

Suminokura Ryôi était un important marchand basé à Kyoto de la fin de la période Azuchi-Momoyama et de la première période d'Edo . L'un des marchands les plus riches de Kyoto, et actif dans les navires de phoques rouges commerce avec l'Asie du Sud-Est, il est peut-être le plus connu aujourd'hui pour sa part dans la construction du canal Takasegawa qui traverse Kyoto aujourd'hui. LU ICI.

P1060968

P1060974

P1060976

Les feuilles retombent en bouquets du meilleur effet

Le bambou Moso (Phyllostachys edulis ), ou bambou d'hiver (Japonais モウソウチク(孟宗竹)) est une espèce de bambou résistant à -20 °C. C'est l'espèce susceptible d'atteindre le plus grand développement en France, en particulier dans le sud du pays. Sa taille est environ 15 à 28 mètres. WIKIPEDIA.

P1060984

P1060988

Une canne peut avoir un diamètre supérieur à 15 cm !!!

P1060989

La tige principale est un chaume, ou canne, lignifié, fistuleux (c'est-à-dire en tube) cloisonné aux nœuds. La cicatrice visible aux nœuds est la trace de la gaine des feuilles tombées. Le chaume peut se diviser en rameaux feuillés, eux-mêmes divisés en ramuscules.Le bois des chaumes, riche en silice, est très dur et très résistant. La taille des tiges varie selon les espèces de moins d'un mètre jusqu'à 30 m. La vitesse de croissance peut chez certaines espèces être spectaculaire, jusqu'à un mètre par jour. WIKIPEDIA

P1060994

P1060995

P1070003

P1070008

LE PAVILLON D'OR KINKAKU-JI

P1070315

P1070316

P1070317

P1070319

P1070321

P1070322

P1070323

Nous y étions une heure en avance et déjà il y avait foule !!!

P1070324

Le Kinkaku-ji est le nom d'usage donné au temple bouddhiste Rokuon-ji, situé au nord de Kyoto. Très célèbre, inscrit au Patrimoine de l'Unesco et donc extrêmement fréquenté par les visiteurs, il est surnommé le Pavillon d'Or pour ces magnifiques façades recouvertes à la feuille d'or.

Bâti à la fin du XIVe siècle puis brûlé à de nombreuses reprises, dont la dernière fois en 1950, il fut rebâti à l'identique quelques années plus tard (en 1955), puis rénové en 1987. En 1994, il est entré au Patrimoine Mondial de l'Humanité à l'Unesco.

P1070325

P1070328 (2)

P1070333

P1070329

P1070331

P1070335

 

P1070344

Nous (n') étions (pas) seuls au monde ..... :) !!!!

P1070336

P1070339

P1070347

P1070348

P1070361

P1070362

P1070367

P1070363

P1070369

P1070376

P1070392