LE BARRAGE DE BIMONT :

DSC07038__R_solution_de_l__cran_

Le Barrage de Bimont est un barrage de type voûte mis en service en 1952 sur la commune de Saint-Marc-Jaumegarde dans le massif de la Sainte-Victoire près d’Aix-en-Provence. L’ensemble se compose du barrage proprement dit, d’un contre-barrage qui dirige les eaux vers la branche du canal Marseille nord, ainsi que de la galerie de la Campane qui achemine l’eau du Canal de Provence vers la retenue de Bimont.

Le barrage a été construit entre 1946 et 1951 par l’ingénieur Joseph Rigaud; l’étude du barrage a été effectuée par le bureau Coyne et Bellier, qui a également contribué au barrage de Tignes et à celui de Serre-Ponçon. Comme plusieurs grands travaux engagés après guerre, le barrage a été financé par le plan Marshall

Le plan Marshall (officiellement après son élaoration : le programme de rétablissement européen fut un plan américain pour aider la recontruction de l'Europe après la Seconde Guerre mondiale.

Il retient les eaux de l’Infernet, issues du ruissellement de la face nord du massif de Sainte-Victoire, mais il est en fait principalement alimenté par une conduite souterraine artificielle amenant l’eau du Verdon par le Canal de Provence. Cette conduite, la galerie de la Campane, d’une longueur de près de 5 km, a été agrandie en 1974 et autorise aujourd’hui un débit de 9m³/s.

Il s’agit d’un barrage voûte à double courbure s’appuyant sur les rives. Il est constitué de 15 plots, et atteint une hauteur de 87,50 mètres pour une longueur en crête de 180 mètres. Son épaisseur est de 17,40 mètres au pied et de 4,30 mètres en crête, le volume total de béton est de 150 000 m³.

La retenue

La retenue créée par le barrage est d’un volume de 39 millions de m³ d’eau à la hauteur maximale du barrage (niveau NGF 350), mais la cote d’exploitation normale (niveau NGF 329,5) ne représente, quant à elle, qu’un volume de 14 millions de m³. Au niveau des déversoirs (cote NGF 336) le volume est de 19 millions de m³ et au niveau d’exploitation maximale autorisée (cote NGF 341) le volume est de 25 millions de m³.

Le barrage est équipé de deux vannes de vidange, une conduite principale de 1,5 mètre de diamètre située à la cote 288 NGF et une conduite secondaire, de 0,5 mètre de diamètre, située à la cote 287 NGF. À ce dernier niveau, une retenue résiduelle de 340 000 m³ subsiste.

Rôle du barrage

Le barrage permet l’alimentation en eau de plusieurs communes de la région aixoise et l’irrigation de 8000 hectares. Il alimente également la zone industrielle de la vallée de l’Arc et la centrale thermique de Gardanne. Par ailleurs, il vient renforcer l’alimentation de Marseille (3,5m³/s).

Le barrage alimente également une microcentrale électrique. Sa production énergétique demeure toutefois modeste avec 9 gigawatts par an.

Il est actuellement entretenu par la Société du Canal de Provence. WIKIPEDIA.

DSC07034__R_solution_de_l__cran_

Un "plongeon" assez vertigineux mais vous aller mieux "ressentir" l'effet en regardant les photos suivantes ...

DSC07029__R_solution_de_l__cran_

Vue imprenable sur la Sainte-Victoire  ...

DSC07056__R_solution_de_l__cran_

DSC07040__R_solution_de_l__cran_

DSC07046__R_solution_de_l__cran_

Un pluviomètre sur l'esplanade située au dessus du barrage

DSC07048__R_solution_de_l__cran_

DSC07051__R_solution_de_l__cran_

L'eau s'écoule en gros jet des vannes donnant sur le lac de Bimont

DSC07052__R_solution_de_l__cran_

De la haut, vue imprenable sur le lac ...

DSC07061__R_solution_de_l__cran_

DSC07062__R_solution_de_l__cran_

DSC07063__R_solution_de_l__cran_

La couleur de l'eau, magnifiée par le ciel gris, était turquoise et si belle !

DSC07071__R_solution_de_l__cran_

Et sur le barrage même, il ne faut pas avoir le vertige ... Ici mon Homme chemine.

DSC07056__R_solution_de_l__cran_

DSC07072__R_solution_de_l__cran_

DSC07069__R_solution_de_l__cran_

DSC07065__R_solution_de_l__cran_

Machine, trop plein, etc ...

DSC07058__R_solution_de_l__cran_

DSC07070__R_solution_de_l__cran_

Le flot est bloqué mais le niveau est au raz bord ...

DSC07060__R_solution_de_l__cran_

Quant à ces escaliers ..., voyez plutôt la photos ci-dessous. Il y a de quoi se faire les mollets !

DSC07080__R_solution_de_l__cran_

DSC07076__R_solution_de_l__cran_

Un dernier regard à la montagne et nous faisons le chemin inverse pour rejoindre le parking tout là bas ...

DSC07073__R_solution_de_l__cran_


BIBEMUS

Juste à la porte d'Aix, une petite route étroite sur la gauche nous a conduit à Bibémus. Nous fermions ainsi la boucle autour de la Sainte Victoire par cette dernière visite aux carrières qui n'étaient même pas ouvertes le jour du Patrimoine ...! Nous avons même "poussé" jusqu'à la forêt pour atteindre un surplomb donnant une vue superbe sur la Sainte Victoire mais également sur le barrage François Zola (père de l'écrivain).

ALLEZ, ENCORE QUELQUES COUPS DE ROULETTE ...

Copie_de_DSC07100__R_solution_de_l__cran_

Copie_de_DSC07100__R_solution_de_l__cran_

UN CLIC

DSC07089__R_solution_de_l__cran_

Les carrières de Bibémus sont un site à l'est d'Aix-en-Provence où étaient extraites, du XVIIe au XVIIIe siècles, des pierres dites « de Bibémus », ayant servi à la construction de nombreux bâtiments de la ville. Les carrières, d'une superficie de 7 hectares, seront quasiment épuisées à la fin du XIXe siècle.

Suite à l'année du centenaire de la mort de Paul Cézanne, la municipalité d'Aix-en-Provence a aménagé le site pour en faciliter l'accès et la visite. Pour l'occasion, toutes les 15 minutes, un bus quittait le centre-ville pour les carrières de Bibémus. La fréquence des bus a depuis diminué; (ET SACREMENT CAR MÊME LE JOUR DU PATRIMOINE LA CARRIERE ETAIT FERMEE !!!)

Le site est exploité dès l'époque romaine, période à laquelle la ville d'Aix-en-Provence, sous le nom d'Aquæ Sextiæ, a vu le jour. L'extraction de la molasse est florissante au XVIIe et XVIIIe siècles en raison de l'explosion démographique de la ville. L'exploitation périclite lentement, au profit de la pierre de Rognes et les carrières de Bibémus ferment en 1885.

Pourtant, Bibémus a été occupé depuis le Premier âge du fer au moins, comme en témoigne l'ensemble funéraire composé d'une hachette de cuivre, d'une épée et de bracelets de bronze datés de -700 à -550 environ, qui y a été découvert. WIKIPEDIA

DSC07096__R_solution_de_l__cran_

Un bouledogue en gardait l'entrée !

DSC07090__R_solution_de_l__cran_

La pierre de Bibémus, de couleur ocre, doit son existence à la présence d'une mer ancienne dans laquelle des sédiments se sont accumulés. La pierre est toutefois de qualité médiocre en raison des fissures et des poches de sable qu'elle affiche. WIKIPEDIA

DSC07098__R_solution_de_l__cran_

DSC07092__R_solution_de_l__cran_

En glissant ma tête entre les barreaux de la grille d'entrée de la carrière ...

C_zanne_Bib_mus_05__R_solution_de_l__cran_

Voilà ce que nous aurions pu voir ... Grrrrr ! Photo Wikipédia.

Paul_Cezanne_La_carriere_de_Bibemus

Le peintre impressionniste Paul Cézanne, né à Aix-en-Provence en 1839, avait pour habitude de se rendre régulièrement à la montagne Sainte-Victoire y peindre sur le motif. Dès novembre 1895, il loue un cabanon à Bibémus afin d'y entreposer son matériel de peinture et ses toiles et où il passe une bonne partie de son temps, voire de ses nuits, jusqu'en 1904.

Les rochers aux couleurs si particulières ont inspiré le peintre dans un mouvement qui annonçait le cubisme. À proximité du cabanon, on peut toujours voir une étude scupltée sur la pierre par le sculpteur aixois Philippe Solari, ami de Cézanne. Il existe un témoignage littéraire de ce moment : en août 1897, Cézanne écrit à Solari : « Mon cher Solari, dimanche, si tu es libre et si ça te fait plaisir, viens déjeuner au Tholonet, restaurant Berne. Si tu viens le matin, tu me trouveras vers huit heures auprès de la carrière où tu faisais une étude l’avant dernière fois que tu vins.

Il existe aujourd'hui cinq œuvres de Cézanne directement inspirées de Bibémus : Le rocher rouge (Musée de l'Orangerie, Paris), deux Carrières de Bibémus (Fondation Barnes et collection Stephen Hahn, New York), « La carrière de Bibémus » (coll. part., Kansas City) et « La montagne Sainte-Victoire vue de Bibémus », (musée d’Art, Baltimore). Wikipédia.

DSC07113__R_solution_de_l__cran_

Après notre déception à la carrière, nous sommes partis à l'aveuglette en forêt pour trouver une vue sur le barrage Zola, la grande chaîne calcaire me guidant.

DSC07102__R_solution_de_l__cran_
En chemin, des traces de sanglier ...

DSC07115__R_solution_de_l__cran_
... de jolies fleurs et un papillon ...

DSC07103__R_solution_de_l__cran_
... et enfin nous le vîmes au travers des pins ! Deux amoureux roucoulaient, pensant être tranquilles ...

DSC07104__R_solution_de_l__cran_

Le barrage Zola du nom de son architecte, Francesco Zola (d'origine italienne), père d'Émile Zola, est l'un des premiers barrages en voûte.

Il est situé sur la commune d'Aix-en-Provence, dans les gorges de l'Infernet en aval du barrage de Bimont.

Le projet fut impulsé par le conseil municipal d'Aix en Provence, le 25 février 1837. François Zola propose alors son projet de barrage et de canaux pour amener l'eau jusqu'à la ville, distante de 7 km environ. Après de multiples complications administratives, son projet est adopté le 19 avril 1843. L'ordonnance royale est définitivement signée le 31 mai 1844, et les travaux commencent en 1847. François Zola ne verra jamais l'ouvrage car il meurt peu après, et l'ouvrage sera mis en service en 1854.

Le nom de "Barrage Zola" ne lui sera donné qu'en 1870 en hommage à son constructeur. Il sera exploité jusqu'en 1877. Il n'a plus de fonctions d'irrigation actuellement, mais il est régulièrement entretenu, et sert de régulateur de crues de la Cause et de l'Arc. WIKIPEDIA

DSC07109__R_solution_de_l__cran_


AIX :

DSC07120__R_solution_de_l__cran_

PHOTOS RETOUCHEES PRISES EN ROULANT A TRAVERS  PAREBRISE, LUNETTE ARRIERE, ..... Soignez indulgents ...

DSC07121__R_solution_de_l__cran_

Fontaine de la Rotonde Sur la place du Général de Gaulle. Située au carrefour de plusieurs avenues, elle marque le début du célèbre cours Mirabeau.

Edifiée en 1860, cette grande fontaine de 32m de diamètre et d’une hauteur totale de 12m possède une vasque en fonte. Le bassin est décoré de lions, de cygnes et de dauphins chevauchés par des anges. Trois statues symbolisant la Justice, l’Agriculture et les Beaux-Arts surmontent la fontaine. Celle représentant la Justice, sculptée par Ramus, est tournée vers le cours Mirabeau, l’Agriculture, sculptée par Chabaud, est tournée vers Marseille, les Beaux-Arts sculptée par Ferrat, est tournée vers Avignon. www.avignon-et-provence.com

DSC07122__R_solution_de_l__cran_

DSC07126


BASILIQUE DE SAINT-MAXIMIN :

Ce sera pour un autre jour ET VOUS POUSSEZ UN OUF DE SOULAGEMENT, hein ...?!


DSC07128__R_solution_de_l__cran_

Sachez seulement que mes recherches documentaires ont été pour moi un immense plaisir car , grâce à cela, j'ai fait cette superbe balade deux fois mais comme dans un livre d'images ..... Merci donc à vous !